*
Top_left
Menu
ACCUEIL ACCUEIL
Mieux réussir, être + heureux... Mieux réussir, être + heureux...
Réussir sa vie Réussir sa vie
Attaché territorial - Culture G Attaché territorial - Culture G
RAEP, examens et concours RAEP, examens et concours
1. Rapport d'activité 1. Rapport d'activité
2. Expérience professionelle 2. Expérience professionelle
3. Parcours de formation 3. Parcours de formation
4. Illustration compétences pro 4. Illustration compétences pro
5. Curriculum Vitae 5. Curriculum Vitae
6. Lettre de motivation 6. Lettre de motivation
7. oral présentation parcours 7. oral présentation parcours
8. Réalisation pédagogique 8. Réalisation pédagogique
9. Mises en situation 9. Mises en situation
Ecrire ... Ecrire ...
Philosophie Philosophie
Réflexions au quotidien Réflexions au quotidien
Dissertations et citations Dissertations et citations
Ouvrages & Témoignages Ouvrages & Témoignages
Curriculum Vitae Curriculum Vitae
Livre d'or Livre d'or
Contact Contact
PrinterFriendly
Version optimisée pour imprimer
L'homme vulnérable (1)
18/9/2016 9:46:05 (1022 lectures)

Année universitaire 2016-2017 / Cours sur : "L'homme vulnérable -Subjectivité, vulnérabilité et lien social-"



 (18/09/2016) 

Année universitaire 2016-2017

Cours de Philippe Géléoc

Chargé de cours à l'Université

Unité d'enseignement : Sujet, lien social et vulnérabilité (approche philosophique)

Intitulé du cours :

L'homme vulnérable

- subjectivité, vulnérabilité et lien social -

INTRODUCTION

Ce qui est visé ici, c'est une :

+ « Approche philosophique » des thèmes « sujet, lien social et vulnérabilité ». Pourquoi ?

Parce que nous nous situons dans le cadre d'un Master 2 « Droit des personnes vulnérables » et qu'une « U.E. » (Unité d'Enseignement) est intitulée « sujets, liens sociaux et vulnérabilité »...

...et aussi, que le choix, tout à fait intéressant, est fait d'avoir, par le biais de divers intervenants chacun spécialiste de sa discipline, une approche pluridisciplinaire :

. Philosophie (mais aussi...:)

. Droit

. Psychologie

. Sociologie

L'idée est donc de proposer de multiplier les perspectives d'approche de ces thèmes1 . Pourquoi ? Parce qu'une partie des étudiants ici présents a déjà (professionnels en formation continue) ou aura demain (étudiants en formation initiale) à se rapporter à des personnes plus particulièrement « vulnérables », or l'idée ou l'objectif est, selon toute vraisemblance, de donner par ces cours divers outils, divers concepts, diverses théories pour mieux comprendre le public auquel on a/aura affaire et pour mieux s'y rapporter et/ou savoir prendre du recul. Il y a là une sorte de présupposé : en connaissant mieux (mon public), je gérerai mieux (ce public) et je vivrai mieux ce que j'ai à vivre.

Arriver à vivre mieux ce qu'on a à vivre, on va voir que c'est aussi la préoccupation de la philosophie. Mais qu'est-ce que « la philosophie » ? Il nous faut en dire quelques mots...

+ « Philosophie »

- Souvenirs de classe de Terminale : réflexion sur des notions, dissertations et commentaires au « bac »

- Education nationale : développement de la réflexion critique, d'un esprit critique (mais est-ce le seul moyen ? Les autres disciplines n'y contribuent-elles pas tout autant ? )

- Etymologie : « philo » = amour/ « sophia » = sagesse. Philosophie = amour de la sagesse. Le philosophe n'est pas forcément plus sage que les autres hommes mais il aspire à une certaine sagesse : vraisemblablement parce que si nous étions plus sages, nous vivrions mieux... Résumons l'idée : il y a une façon de voir les choses qui permet de les vivre mieux.

- Luc Ferry (philosophe contemporain), Hegel (19e siècle) et Kant (18e siècle)

La philosophie, c'est (selon Luc Ferry2) :

  • la connaissance, l'intelligence de ce qui est

  • « son temps, saisi dans des pensées » (Hegel) (en allemand : « Ihre Zeit in Gedanken erfasst »)

  • en clair : des réflexions pour comprendre le monde présent

et il y a 3 axes présents dans toute grande philosophie :

+ Axe de la théorie (// Kant : Que puis-je connaître?)

-Comprendre le monde présent : comprendre « le terrain de jeu de l'existence humaine »(Luc Ferry)

++ Axe moral ou éthique (//Kant : Que dois-je faire?)

-Déterminer les relations que les humains doivent avoir entre eux : déterminer les « règles du jeu » (Luc Ferry)

+++ Axe de la sotériologie (//Kant : Que m'est-il permis d'espérer?)

Sotériologie = doctrine du salut, discours sur ce qui peut nous sauver, discours de la sagesse)

-Déterminer le but et la signification de la vie : « Qu'est-ce qu'une vie bonne pour les mortels ? Quelle sagesse pour nous y mener ? » (Luc Ferry)

Kant disait que ces 3 questions pourraient se réunir en une seule : Qu'est-ce que l'homme ?

Notre question, à nous, sera celle-ci : qu'est-ce que « l'homme vulnérable » ? Mais « l'homme vulnérable », est-ce autre chose que « l'homme » ?

+ Master « Droit des personnes vulnérables » : d'étranges présupposés...

1-Il y a des « personnes vulnérables »

2-Ces personnes vulnérables doivent bénéficier de certains droits spécifiques (en vertu du fait qu'elles sont vulnérables)

3-Être vulnérable, ce n'est pas bien...

De quoi parle-t-on quand on parle de « personnes vulnérables » ? Est-ce à dire qu'il y a :

-des personnes qui sont vulnérables...

-...et des personnes qui ne le sont pas ?

Tout homme n'est-il pas vulnérable ? (susceptible d'être blessé, et méritant donc d'être aidé, protégé, défendu ?)

L'homme « vulnérable » n'est-ce pas « l'homme », tout simplement ?

Pour nous aider à y voir plus clair, nous allons continuer à « penser avec les maîtres »3 (Daniel Pimbé), à philosopher avec les philosophes qui se sont interrogés, au-delà de la seule notion de vulnérabilité, sur ce qui nous fait, ce qui nous fonde.

Trois questions, dont la première (notre question fondamentale) qui traversera notre propos d'un bout à l'autre :

1-(Subjectivité) : Qu'est-ce qui nous caractérise en propre ? (la vulnérabilité ? la subjectivité ? les liens sociaux ? Autrement formulé : Qu'est-ce qui nous fait ? Qu'est-ce qui nous constitue ? Qu'est-ce qui nous fonde ? Qu'est-ce qui nous fait qui nous sommes ?

2-(Vulnérabilité) : Qu'est-ce que la vulnérabilité (celle d'autrui, la mienne) a à nous apprendre sur nous-même ?

3-(Liens sociaux) : Pouvons-nous nous construire sans nous engager ou être engagés, par d'autres et avec d'autres, dans le lien social de la dépendance ?

Ces trois questions correspondent aux 3 parties du cours indiquées ci-après :

L'homme vulnérable

- subjectivité, vulnérabilité et lien social -

Préalable : Définition des thèmes et liens possibles entre eux ; retour sur d'étranges présupposés.

I-La subjectivité comme liberté (Sartre 1905-1980)

II-La subjectivité comme vulnérabilité ( Lévinas 1906-1995)

III-La subjectivité comme liberté fragile et le lien social (Ricœur 1913-2005)

1 Face à la complexité – en latin : cum pluxus = ce qui est tissé ensemble –, multiplions les perspectives, relions les connaissances : une idée qu'on trouve chez Edgar Morin. Cf. notamment : Le défi du XXIe siècle. Relier les connaissances. Editions du Seuil. 1999.

2Luc Ferry, Sagesses d'hier et d'aujourd'hui. Éditions Flammarion.2014. pp.774-775

3Site de Daniel Pimbé : www.daniel-pimbe.com ; voir, notamment l'onglet : « Penser avec les Maîtres ».  


Retour Version optimisée pour imprimer Envoyer cet article à un(e) ami(e) Version optimisée pour imprimer
Les articles et commentaires publiés ici sont sous la responsabilité, sans restriction de l'auteur respectif.
bottom
copyright

© Copyright by Worldsoft AG, Neuchâtel, 2008. Tous droits réservés pour le monde entier !
Site optimisé avec Internet Explorer - Meilleure résolution écran 1024 X 768 pixels
Conception et Gestion du site :
www.breizhlagon.info

Pseudo :
User-Login
Votre E-mail