*
Top_left
Menu
ACCUEIL ACCUEIL
Mieux réussir, être + heureux... Mieux réussir, être + heureux...
Réussir sa vie Réussir sa vie
Attaché territorial - Culture G Attaché territorial - Culture G
RAEP, examens et concours RAEP, examens et concours
1. Rapport d'activité 1. Rapport d'activité
2. Expérience professionelle 2. Expérience professionelle
3. Parcours de formation 3. Parcours de formation
4. Illustration compétences pro 4. Illustration compétences pro
5. Curriculum Vitae 5. Curriculum Vitae
6. Lettre de motivation 6. Lettre de motivation
7. oral présentation parcours 7. oral présentation parcours
8. Réalisation pédagogique 8. Réalisation pédagogique
9. Mises en situation 9. Mises en situation
Ecrire ... Ecrire ...
Philosophie Philosophie
Réflexions au quotidien Réflexions au quotidien
Dissertations et citations Dissertations et citations
Ouvrages & Témoignages Ouvrages & Témoignages
Curriculum Vitae Curriculum Vitae
Livre d'or Livre d'or
Contact Contact
PrinterFriendly
Version optimisée pour imprimer
Journal 2
27/2/2016 9:44:48 (1390 lectures)

Le mille-pattes et le coureur

27 février 2016

Le mille-pattes et le coureur

Echange avec un étudiant, au sujet du stress. Je partage avec lui une conviction qui est mienne : si le stress est, bien souvent, dû au fait qu'en racontant ce qu'on raconte on se demande ce que l'autre pense de tout cela – on se demande comment il juge notre propos –, cela signifie qu'on cherche à être dans deux endroits à la fois. On cherche à être dans ce qu'on raconte, mais aussi et en même temps dans la tête de celui qui nous écoute : pour tenter d'entrevoir ce qu'il peut bien penser à notre sujet. Bref, on n'est pas complètement à ce qu'on raconte : on y est, tout en étant ailleurs, donc sans y être complètement, véritablement. Une première image me vient en tête...

La première image est celle du mille-pattes qui avance sans que ses pattes s'entremêlent. Il marche, il avance, présent à sa marche, absorbé par son intention d'avancer, sans se demander, en même temps, comment il arrive à cheminer de la sorte. Lorsque vient le jour où on l'invite à se demander comment il peut arriver à avancer avec autant de pattes, le voilà qui sort de son absorption, et qui tente de marcher cette fois tout en se demandant comment chaque patte se situe par rapport aux autres et le voilà...qui finit par se casser la figure...

Une deuxième image me vient en tête, celle du coureur tournant autour de la piste, devançant largement ses adversaires, mais se faisant soudain dépasser par tous les autres. Que s'est-il passé ? Il s'est tout simplement arrêté, en pleine course, pour se retourner sur ceux qu'il dépassait jusqu'alors et pour tenter de mieux mesurer l'avance qu'il a sur eux : ce qui le mène à perdre complètement cette avance, à perdre la course ! Image stupide que celle-là ? Est-elle, toutefois, plus stupide que celle d'un individu qui rate ce qu'il tentait d'accomplir du simple fait qu'au lieu d'y être tout entier, il tente, en même temps, d'être ailleurs en pensée pour essayer de savoir quel jugement les autres personnes peuvent bien porter sur lui ?


Retour Version optimisée pour imprimer Envoyer cet article à un(e) ami(e) Version optimisée pour imprimer
Les articles et commentaires publiés ici sont sous la responsabilité, sans restriction de l'auteur respectif.
bottom
copyright

© Copyright by Worldsoft AG, Neuchâtel, 2008. Tous droits réservés pour le monde entier !
Site optimisé avec Internet Explorer - Meilleure résolution écran 1024 X 768 pixels
Conception et Gestion du site :
www.breizhlagon.info

Pseudo :
User-Login
Votre E-mail