*
Top_left
Menu
ACCUEIL ACCUEIL
Mieux réussir, être + heureux... Mieux réussir, être + heureux...
Réussir sa vie Réussir sa vie
Attaché territorial - Culture G Attaché territorial - Culture G
RAEP, examens et concours RAEP, examens et concours
1. Rapport d'activité 1. Rapport d'activité
2. Expérience professionelle 2. Expérience professionelle
3. Parcours de formation 3. Parcours de formation
4. Illustration compétences pro 4. Illustration compétences pro
5. Curriculum Vitae 5. Curriculum Vitae
6. Lettre de motivation 6. Lettre de motivation
7. oral présentation parcours 7. oral présentation parcours
8. Réalisation pédagogique 8. Réalisation pédagogique
9. Mises en situation 9. Mises en situation
Ecrire ... Ecrire ...
Philosophie Philosophie
Réflexions au quotidien Réflexions au quotidien
Dissertations et citations Dissertations et citations
Ouvrages & Témoignages Ouvrages & Témoignages
Curriculum Vitae Curriculum Vitae
Livre d'or Livre d'or
Contact Contact
PrinterFriendly
Version optimisée pour imprimer
La réussite en pratique (8)
5/8/2015 13:36:52 (1351 lectures)

8. Maître de soi-même...

8.

Maître de soi-même…

____________________

Maître de soi-même… avant d’être maître du monde : ainsi pourrait-on résumer en une formule une exigence à laquelle semblent se conformer bon nombre de ceux qui réussissent dans leur domaine.

Du gendarme arrivant sur un lieu d’accident, qui fait en sorte de contenir son stress et ses émotions afin d’éviter un sur-accident, au Directeur ou Patron parfois sous pression qui conserve toutes les apparences du calme pour ne pas transmettre le virus du stress à ses équipes, en passant par le parent qui plaisante avec ses enfants même lorsque la situation est relativement grave… On pourrait de la sorte multiplier les exemples de personnes qui ont compris que pour maîtriser et façonner son environnement, il sied tout d’abord de se maîtriser soi-même et de façonner de façon spécifique ses réactions face aux événements. Il est vrai que le capitaine qui demeure calme dans la tempête incite ses matelots à en faire autant et rend ainsi possible un environnement approprié pour que chacun agisse correctement, sans précipitation inutile, sans affolement.

Comme l’ont bien vu certains auteurs, le chef au sens large (chef, directeur, parent,…), le « grand » chef pourrait-on dire, se sait constamment observé par ses subordonnés. Qu’il le veuille ou non, il sait que cette observation a lieu et que tout autour on s’emploie à imiter plus ou moins celui/celle qui fait office de chef. Il sait qu’il est bien souvent vu comme l’exemple à suivre : « s’il procède de telle façon c’est que c’est très certainement la façon la plus appropriée de procéder… (se dit l’entourage). Après tout, c’est le chef, c’est lui qui sait. Il suffit donc de le suivre et de s’engager dans le sillon qu’il a tracé… » : tel est, en substance, le raisonnement que chacun se construit en son fort intérieur.

Sachant qu’il est, dans certaines situations, le modèle qu’on suivra, celui qui réussit fait alors en sorte d’agir et, plus globalement, d’être comme il souhaite que les autres agissent et soient à leur tour. Il engage les choses à sa façon pour que les autres, le voyant faire, soient incités à en faire de même. Il est poli, correct et respectueux pour que les autres soient polis, corrects, respectueux à son égard mais aussi entre eux, par exemple. Il sait que ce qu’il attend des autres, il doit commencer par l’incarner lui-même. Il sait que pour que les autres soient exemplaires il faut qu’il le soit d’abord lui-même. Les adultes, comme les enfants, repèrent à une vitesse grand « V » et dénoncent tout aussi rapidement ceux qui demandent aux autres d’être comme ceci et en sont incapables eux-mêmes.

Chacun de nous, plus largement, repère ceux qui voudraient tout maîtriser autour d’eux et en oublient de se maîtriser eux-mêmes. Ceux-là sont bien souvent de ceux qui, à un moment ou un autre, finissent par faillir, par échouer faute d’avoir su commencer par construire en eux-mêmes ce qu’ils voulaient construire autour d’eux. Ne faisant pas confiance à qui que ce soit ils empêchent la construction du monde de confiance mutuelle auquel ils aspirent de leurs vœux et qui faciliterait grandement leurs actions, ne respectant pas les autres ils s’étonnent de vivre dans un monde qui n’a pas de respect à leur égard. Ils construisent, à leur insu, le contraire de ce qu’ils voudraient bâtir, faute d’avoir songé à se maîtriser avant de maîtriser le monde.

A retenir

- Pour maîtriser le monde… commençons par (tenter de) nous maîtriser

nous-même.

- Soyons cohérents : n’incarnons pas le contraire de ce que nous attendons

des autres et du monde en général.

- Réussir est plus facile dans un monde à l’égal de ce qu’on a su commencer

par construire en soi : confiance, respect, absence de stress,…


Retour Version optimisée pour imprimer Envoyer cet article à un(e) ami(e) Version optimisée pour imprimer
Les articles et commentaires publiés ici sont sous la responsabilité, sans restriction de l'auteur respectif.
bottom
copyright

© Copyright by Worldsoft AG, Neuchâtel, 2008. Tous droits réservés pour le monde entier !
Site optimisé avec Internet Explorer - Meilleure résolution écran 1024 X 768 pixels
Conception et Gestion du site :
www.breizhlagon.info

Pseudo :
User-Login
Votre E-mail