*
Top_left
Menu
ACCUEIL ACCUEIL
Mieux réussir, être + heureux... Mieux réussir, être + heureux...
Réussir sa vie Réussir sa vie
Attaché territorial - Culture G Attaché territorial - Culture G
RAEP, examens et concours RAEP, examens et concours
1. Rapport d'activité 1. Rapport d'activité
2. Expérience professionelle 2. Expérience professionelle
3. Parcours de formation 3. Parcours de formation
4. Illustration compétences pro 4. Illustration compétences pro
5. Curriculum Vitae 5. Curriculum Vitae
6. Lettre de motivation 6. Lettre de motivation
7. oral présentation parcours 7. oral présentation parcours
8. Réalisation pédagogique 8. Réalisation pédagogique
9. Mises en situation 9. Mises en situation
Ecrire ... Ecrire ...
Philosophie Philosophie
Réflexions au quotidien Réflexions au quotidien
Dissertations et citations Dissertations et citations
Ouvrages & Témoignages Ouvrages & Témoignages
Curriculum Vitae Curriculum Vitae
Livre d'or Livre d'or
Contact Contact
PrinterFriendly
Version optimisée pour imprimer
50 pièces à conviction...(46)
25/6/2015 19:45:25 (1765 lectures)

Conviction 46 / La lecture

La lecture : une façon de retrouver, lentement mais sûrement, l'accès à des vérités essentielles sur la façon de mener nos vies.



46

LA LECTURE

La lecture : une façon de retrouver, lentement mais sûrement, l'accès à des vérités essentielles sur la façon de mener nos vies.

Notre société veut nous faire croire qu’il n’y a que la rapidité et la facilité qui importent. Or, la lenteur qu’exige la lecture et la complexité d’un texte sont pour moi des sources de plaisir. La lecture est une activité subversive. Elitiste aussi. Mais c’est une élite à laquelle tout le monde peut appartenir.

Alberto Manguel (Entretien Ouest-France, 16-17 octobre 2004).

Prendre le temps de parcourir les lignes d’un ouvrage, pour le découvrir, pour s’en approprier le contenu, pour se donner le temps d’aller à la rencontre d’autres possibilités de voir le monde que celles qui ont jusque-là été les nôtres. Prendre le temps de parcourir ce que quelqu’un a pris le temps d’écrire en choisissant tel mot plutôt que tel autre, en privilégiant tel type de formulation pour avoir tel type d’impact, en se donnant tout loisir de penser à sa façon son temps. La lecture rejoint ainsi l’écriture dans ses modalités de déploiement : elle consiste à se donner le temps de…

A l’opposé de cela, bien souvent : notre société. C’est dans notre société qu’est entretenu ce qui fut dénoncé comme un « culte de l’urgence » : tout faire vite, quand bien même cela ne se justifierait point, quand bien même cela ne serait guère utile, quand bien même cela serait, parfois, contre-productif. C’est encore dans notre société qu’est régulièrement entretenue cette croyance propre à l’utopie technicienne : il suffirait d’avoir l’information pour être informé, il suffirait qu’on nous bascule par exemple un document de deux-cents cinquante pages la veille au soir pour qu’on soit informé de son contenu au petit matin ou quelques minutes avant une réunion où il s’agit de débattre en se fondant sur ce même contenu. C’est enfin – last but not least – dans notre société qu’on trouve tous ces « plats préparés » qu’il ne reste plus qu’à réchauffer, ces pâtes prêtes en trois minutes au lieu de douze et tous ces ingrédients d’un type nouveau pour ne pas perdre de temps, pour aller toujours plus vite.

Le choix de se mettre ou remettre à lire est le choix de la lenteur, à contre courant des exigences précitées qui paraissent traverser de part en part notre société. Contre le « culte de l’urgence », l’« éloge de la lenteur »…

Il ne s’agit pas de n’importe quelle lenteur. Il s’agit d’une baisse de rythme, d’une baisse de régime pour nos chétives constitutions psychologiques parfois en surchauffe qui ont un indéniable besoin : celui de se retirer momentanément de la course pour se poser, pour se reposer aussi en bien des cas où la situation individuelle frôle le fameux « burn out ». Il s’agit d’éviter cette surchauffe menant à l’embrasement intérieur. Il ne s’agit pas, toutefois, uniquement de cela…

Il s’agit d’un ralentissement bénéfique à ceux qui, pour ainsi dire, font le choix d’investir dans le temps : en perdre aujourd’hui pour en gagner demain, en dépenser aujourd’hui pour, demain, bénéficier en retour d’une vie plus intense, d’une vie chargée et investie, à chaque heure qui passe, d’une plus grande valeur.

La lecture, il est vrai, enrichit. Elle permet de découvrir ici et là des pépites de sens nous permettant de mieux percevoir et repérer les bijoux, les beautés qu’offre la vie à qui sait apprendre à ouvrir les yeux d’une certaine façon.

Sur le chemin de la vie, bien des auteurs nous ont devancé, bien des auteurs ont cueilli en cours de chemin de superbes fleurs de descriptions et de réflexions dont nous pouvons tous user pour embellir nos mondes intérieurs. Dans la mesure où nous ne pourrons jamais sortir de notre représentation du monde pour aller au-delà vers le monde tel qu’en lui-même, pourquoi ne pas passer du temps à décorer notre intérieur ? Pourquoi ne pas passer du temps à remonter tranquillement mais sûrement à contre courant vers l’essentiel, vers le plus important en nos vies dont traitent tant de livres ?


Retour Version optimisée pour imprimer Envoyer cet article à un(e) ami(e) Version optimisée pour imprimer
Les articles et commentaires publiés ici sont sous la responsabilité, sans restriction de l'auteur respectif.
bottom
copyright

© Copyright by Worldsoft AG, Neuchâtel, 2008. Tous droits réservés pour le monde entier !
Site optimisé avec Internet Explorer - Meilleure résolution écran 1024 X 768 pixels
Conception et Gestion du site :
www.breizhlagon.info

Pseudo :
User-Login
Votre E-mail