*
Top_left
Menu
ACCUEIL ACCUEIL
Mieux réussir, être + heureux... Mieux réussir, être + heureux...
Réussir sa vie Réussir sa vie
Attaché territorial - Culture G Attaché territorial - Culture G
RAEP, examens et concours RAEP, examens et concours
1. Rapport d'activité 1. Rapport d'activité
2. Expérience professionelle 2. Expérience professionelle
3. Parcours de formation 3. Parcours de formation
4. Illustration compétences pro 4. Illustration compétences pro
5. Curriculum Vitae 5. Curriculum Vitae
6. Lettre de motivation 6. Lettre de motivation
7. oral présentation parcours 7. oral présentation parcours
8. Réalisation pédagogique 8. Réalisation pédagogique
9. Mises en situation 9. Mises en situation
Ecrire ... Ecrire ...
Philosophie Philosophie
Réflexions au quotidien Réflexions au quotidien
Dissertations et citations Dissertations et citations
Ouvrages & Témoignages Ouvrages & Témoignages
Curriculum Vitae Curriculum Vitae
Livre d'or Livre d'or
Contact Contact
PrinterFriendly
Version optimisée pour imprimer
50 pièces à conviction...(32)
19/6/2015 23:00:34 (1296 lectures)

Conviction 32 / La contribution

Etre associé à la construction de ce que sera notre sort, et pouvoir ainsi apporter sa contribution, est un minimum que chacun est en droit d'attendre au sein de nos sociétés démocratiques.



32

LA CONTRIBUTION

Etre associé à la construction de ce que sera notre sort, et pouvoir ainsi apporter sa contribution, est un minimum que chacun est en droit d'attendre au sein de nos sociétés démocratiques

Les responsables (…) ne mettront en œuvre valablement la stratégie (…) que s'ils ont le sentiment d'avoir contribué à l'élaboration et à la construction de cette stratégie.

Vincent Lenhardt (1992), Les responsables porteurs de sens. Insep consulting Editions, p.52.

C'est, là aussi, une des caractéristiques les plus constantes de notre mode de fonctionnement au sein de la société actuelle : démocratie oblige, nous avons besoin de participer à la construction des règles, de l'organisation, des procédures qui nous seront applicables pour, ensuite, accepter ces règles au lieu de...passer notre temps à tenter de les contourner. A quoi cela tient-il ? Cela tient tout bonnement au fait que nous percevons alors , et alors seulement, le sens de ce qui est attendu de nous. Cela tient au fait que nous avons jugé par nous-même de la pertinence que revêt le fait de se voir appliqué telle et telle règles. Autant il est aisé de se soumettre à une règle qu'on a soi-même construite pour que tout se passe bien, autant il est difficile de mettre en œuvre une règle construite par d'autres lorsqu'on ne voit pas ce qu'apporte la prise en compte de cette règle.

Responsabilité, autorité, sens, autonomie, liberté : c'est de tout cela qu'il est ici question. L'individu doué de conscience sait, en principe et en général, un minimum ce qu'il fait. Occupant un emploi, il finit par acquérir une connaissance fine de ce qui est requis pour occuper correctement cet emploi. Si quelqu'un est, en principe, bien placé pour savoir ce qui marche, ce qui ne marche pas pour faire correctement ce qui est à faire quand on occupe tel emploi précis, c'est bien...celui qui l'occupe. Que cette personne ait, dès lors, son grain de sel à mettre lorsqu'il s'agit d'organiser, de réorganiser le travail dans une optique d'amélioration, c'est ce qui devrait dès lors tomber sous le sens.

Il reste que...le bon sens n'est, quoi qu'en dise Descartes, pas toujours, ni partout, la chose du monde la mieux partagée. Ainsi n'est-il pas rare que dans diverses organisations, publiques comme privées, un changement d'organisation de travail soit lancé sans qu'un bilan ait été réellement fait des avantages/inconvénients de la précédente organisation. Ainsi n'est-il pas rare, non plus, que des personnes bien intentionnées apportent de l'extérieur des préconisations concernant les modes de faire qui, à l'usage, se révéleront inadaptées, faute d'avoir pris le temps de prendre en compte ce qui est en jeu dans le travail réel au quotidien.

Au lieu de telles pertes de temps – consistant à...ne pas prendre le temps d'en perdre pour investir dans un avenir durable via la consultation des travailleurs eux-mêmes – sans doute conviendrait-il de se (re)mettre en tête quelques vérités propres à notre époque. Parmi ces vérités, au moins les suivantes. Vérité 1 : les individus se soumettent moins facilement aux autorités qu'à ce qui fait autorité pour eux. Vérité 2 : les individus se sentent responsables de la mise en œuvre d'une organisation quand celle-ci résulte, au moins pour partie, de leur propre participation à la construction de cette organisation. Vérité 3 : les individus sont plus enclins à répondre de la bonne mise en œuvre d'une organisation qu'ils ont contribué à construire que de celle d'une organisation imposée du dehors, et qu'ils appliquent bêtement faute d'en percevoir le sens. Vérité 4 : tant qu'à devoir être soumis à certaines contraintes, autant qu'il s'agisse de contraintes dont on perçoit le sens dans la mesure où on a été invité à les construire avec d'autres.

Tout le monde n'est pas autonome, libre pleinement responsable, certes. Et bon nombre préfèrent suivre la règle qui leur est dictée au lieu d'avoir à réfléchir au préalable sur la règle à appliquer pour que tout se passe au mieux, certes. Reste que, de plus en plus, notre société met à disposition de chacune et de chacun des ressources permettant de se faire une idée, par soi-même, de ce qui est pertinent et de ce qui ne l'est pas. Reste que, nombreux sont ceux qui aspirent à avoir un minimum de marge de manœuvre, un minimum de reconnaissance et de sentiment d'exister. Nombreux sont ceux qui, plus globalement, aspirent à trouver un minimum de sens à ce qu'ils doivent faire au quotidien dans leur travail.

Pour toutes ces raisons, mieux vaut (continuer à) s'acheminer vers la contribution par le plus grand nombre à la construction du sort qui est le nôtre dans chaque domaine de l'existence.


Retour Version optimisée pour imprimer Envoyer cet article à un(e) ami(e) Version optimisée pour imprimer
Les articles et commentaires publiés ici sont sous la responsabilité, sans restriction de l'auteur respectif.
bottom
copyright

© Copyright by Worldsoft AG, Neuchâtel, 2008. Tous droits réservés pour le monde entier !
Site optimisé avec Internet Explorer - Meilleure résolution écran 1024 X 768 pixels
Conception et Gestion du site :
www.breizhlagon.info

Pseudo :
User-Login
Votre E-mail