*
Top_left
Menu
ACCUEIL ACCUEIL
Mieux réussir, être + heureux... Mieux réussir, être + heureux...
Réussir sa vie Réussir sa vie
Attaché territorial - Culture G Attaché territorial - Culture G
RAEP, examens et concours RAEP, examens et concours
1. Rapport d'activité 1. Rapport d'activité
2. Expérience professionelle 2. Expérience professionelle
3. Parcours de formation 3. Parcours de formation
4. Illustration compétences pro 4. Illustration compétences pro
5. Curriculum Vitae 5. Curriculum Vitae
6. Lettre de motivation 6. Lettre de motivation
7. oral présentation parcours 7. oral présentation parcours
8. Réalisation pédagogique 8. Réalisation pédagogique
9. Mises en situation 9. Mises en situation
Ecrire ... Ecrire ...
Philosophie Philosophie
Réflexions au quotidien Réflexions au quotidien
Dissertations et citations Dissertations et citations
Ouvrages & Témoignages Ouvrages & Témoignages
Curriculum Vitae Curriculum Vitae
Livre d'or Livre d'or
Contact Contact
PrinterFriendly
Version optimisée pour imprimer
50 pièces à conviction...(1)
22/5/2015 23:17:50 (1262 lectures)

Conviction 1 / L'identité

Il y a quelque danger à nous enfermer dans l'une de nos caractéristiques car aucune d'entre elles ne suffit, à elle-seule, à faire le tour de ce que nous sommes.



1

L'IDENTITE

Thèse : il y a quelque danger à nous enfermer dans l’une de nos caractéristiques car aucune d’entre elles ne suffit, à elle-seule, à faire le tour de ce que nous sommes

Ne nous enfermons pas dans une case. Il nous en manquerait une.

Joseph Schovanec, Je suis à l’Est ! savant et autiste : un témoignage unique. Ed. Plon, p. 247.

Joseph SCHOVANEC est autiste. Cette caractéristique suffit-elle à le définir ? Comme lui, je n’en crois rien. Tout comme lui, je ne crois pas un seul instant qu’une seule de nos caractéristiques, mise en avant par nous et/ou par d’autres, suffise à faire le tour de ce que nous sommes.

Lorsque SCHOVANEC émet l’idée qu’à nous enfermer dans une case, il nous en manquerait une il me parait résumer en une formule remarquable – qui plus est, avec une pointe d’humour fort sympathique – une sorte d’injonction à laquelle il ne serait pas malvenu que nous souscrivions tous, me semble-t-il, sous peine de perdre de vue ce qu’il y a de plus essentiel en nous : la liberté humaine. Car il nous manquerait effectivement une case si nous cédions à la tentation de croire que notre identité ne va pas plus loin que les contours que nous lui donnons régulièrement en disant que nous sommes « ceci » ou « cela » : « mère de famille », « conducteur de bus », « plutôt entrées que desserts », « timide », et que sais-je encore…

Ce serait donc folie que de se laisser figer dans une fonction, dans un rôle, derrière une étiquette venant à nous fossiliser. Pourquoi ? Parce que nous y perdrions le « mouvement » et a fortiori la vie en nous. Ce mouvement qui nous permet de toujours nous extirper de la vase dans laquelle certaines fonctions, certains rôles assignés, dans lesquels nous nous complaisons parfois, nous engluent, nous figent, nous et nos possibilités pour peu que nous n’y prêtions garde.

Comme l’auront indiqué Sartre et quelques autres bien avant lui, nous ne sommes pas faits, en tant qu’être humains, pour nous cantonner à une définition qui nous réduirait, à un moment donné et une fois pour toutes, à une caractéristique. Notre être est composé de ce que nous sommes, en cet instant, mais aussi de ce que nous ne sommes pas encore et que nous pourrions fort bien nous faire être demain. Le titre « L’être et le néant » du premier gros ouvrage de Sartre n’a pas d’autre signification : ce que nous sommes, nous avons à le devenir, au fil de notre existence. Notre être est donc composé, en ce moment, de ce que nous sommes (être) mais aussi de ce que nous ne sommes pas encore (néant) ou encore de certaines possibilités que nous faisons le choix de ne pas déployer au fil de nos projets.

Pas plus que le garçon de café – célèbre exemple pris par Sartre dans L’être et le néant – ne saurait se réduire à n’être que garçon de café, nous ne pouvons nous réduire à une caractéristique sans qu’il y ait « mauvaise foi » (Sartre) voire folie (Schovanec). Nous ne pouvons nous réduire à une seule facette de notre identité sans nous figer, alors que notre caractéristique la plus intime est le mouvement et donc ce qui ne peut que s'opposer à l’enfermement dans une caractéristique. Peut-être est-ce de pareille folie qu’Eva Joly songeait elle-même à s’écarter lorsqu’elle disait, elle aussi, avoir toujours eu peur de ces instants où la vie paraît nous inviter et nous inciter à nous engluer dans un rôle, un état : « mère de famille », « secrétaire », « en retraite »,…

Et peut-être y a-t-il quelque folie, effectivement, à se laisser enfermer quand tout indique, si on en croit plusieurs philosophes successifs qui n’ont cessé de le répéter (Pic de la Mirandole, Rousseau, Kant, Fichte, Sartre), qu’il n’y a pas de « nature humaine » dans laquelle on puisse enfermer l’Homme. L’Homme est, par nature, celui qui n’a pas de nature ; celui qui « par un acte de liberté » (Rousseau) peut trouver à échapper à bien des déterminismes potentiels : en devenant Ministre alors qu’on n’était que fils d’ouvrier, en devenant écrivain alors que l’autisme qui est une de nos caractéristiques aurait pu nous mener à diverses formes d’enfermement, etc.

C’est toujours par commodité qu’on classe, qu’on étiquette, qu’on dispose dans des cases. C’est toujours par une certaine forme de folie qu’on en vient à croire que le monde est tout entier réductible aux classements, étiquettes et cases dont on use pour tenter de faire le tour de sa complexité et de ses dimensions infinies.


Retour Version optimisée pour imprimer Envoyer cet article à un(e) ami(e) Version optimisée pour imprimer
Les articles et commentaires publiés ici sont sous la responsabilité, sans restriction de l'auteur respectif.
bottom
copyright

© Copyright by Worldsoft AG, Neuchâtel, 2008. Tous droits réservés pour le monde entier !
Site optimisé avec Internet Explorer - Meilleure résolution écran 1024 X 768 pixels
Conception et Gestion du site :
www.breizhlagon.info

Pseudo :
User-Login
Votre E-mail