*
Top_left
Menu
ACCUEIL ACCUEIL
Mieux réussir, être + heureux... Mieux réussir, être + heureux...
Réussir sa vie Réussir sa vie
Attaché territorial - Culture G Attaché territorial - Culture G
RAEP, examens et concours RAEP, examens et concours
1. Rapport d'activité 1. Rapport d'activité
2. Expérience professionelle 2. Expérience professionelle
3. Parcours de formation 3. Parcours de formation
4. Illustration compétences pro 4. Illustration compétences pro
5. Curriculum Vitae 5. Curriculum Vitae
6. Lettre de motivation 6. Lettre de motivation
7. oral présentation parcours 7. oral présentation parcours
8. Réalisation pédagogique 8. Réalisation pédagogique
9. Mises en situation 9. Mises en situation
Ecrire ... Ecrire ...
Philosophie Philosophie
Réflexions au quotidien Réflexions au quotidien
Dissertations et citations Dissertations et citations
Ouvrages & Témoignages Ouvrages & Témoignages
Curriculum Vitae Curriculum Vitae
Livre d'or Livre d'or
Contact Contact
PrinterFriendly
Version optimisée pour imprimer
L'homme qui marchait dans sa tête...(3)
8/4/2015 7:20:56 (1934 lectures)

Journal philosophique 3

Nuit d'ivresse...



Nuit d'ivresse...

Pas un bruit, hormis le pas d'un homme qui marche dans la nuit. Un des apports positifs de l'insomnie ? Elle permet d'expérimenter la marche de nuit et ses délices.

Seul, dans la nuit, éclairé par la lumière naturelle de la lune, complétée, par endroits, par celle, artificielle, d'une lampe frontale. La nuit est belle, la lune aussi, entourée d'étoiles dont certaines paraissent scintiller.

Un petit homme marche dans la nuit. Prétentieux qu'il est, tout à ses réflexions matinales, il croit que ses pensées seront de nature à éclairer le monde, comme sa lampe frontale traçant des chemins de lumière dans la nuit.

En attendant, il marche, à l'écoute de lui-même et de la nature. La respiration est là. La mise en mouvement permet au corps de s'extirper peu à peu d'une certaine raideur, à la gorge de se racler pour laisser plus de place au souffle. Tout autour, la nature est endormie. La lampe éclaire des fleurs blanches de part et d'autre du chemin de campagne. Un doux parfum vient humecter les narines. Soudain un pigeon s'envole, réveillé comme lors d'une perquisition à pas d'heure par le marcheur. Tandis que dort la nature, notre marcheur poursuit son périple, traversant la nuit de bon matin.

Au détour d'un chemin, le voilà qui trébuche, puis se rattrape aussitôt par un mouvement de balancier. Son corps se fait soudain mémoire, lui rappelant certaines nuits d'ivresse passées sous emprise de la liberté.

Pas un bruit, ou presque, hormis le pas d'un homme qui marche dans la nuit, met un pied devant l'autre, heureux de vivre cette aventure unique qu'est une vie d'humain, heureux en bonne compagnie des étoiles, de la lune au-dessus de lui, et de dizaines, de centaines de fleurs blanches bordant de ci, de là son chemin...


Retour Version optimisée pour imprimer Envoyer cet article à un(e) ami(e) Version optimisée pour imprimer
Les articles et commentaires publiés ici sont sous la responsabilité, sans restriction de l'auteur respectif.
bottom
copyright

© Copyright by Worldsoft AG, Neuchâtel, 2008. Tous droits réservés pour le monde entier !
Site optimisé avec Internet Explorer - Meilleure résolution écran 1024 X 768 pixels
Conception et Gestion du site :
www.breizhlagon.info

Pseudo :
User-Login
Votre E-mail