*
Top_left
Menu
ACCUEIL ACCUEIL
Mieux réussir, être + heureux... Mieux réussir, être + heureux...
Réussir sa vie Réussir sa vie
Attaché territorial - Culture G Attaché territorial - Culture G
RAEP, examens et concours RAEP, examens et concours
1. Rapport d'activité 1. Rapport d'activité
2. Expérience professionelle 2. Expérience professionelle
3. Parcours de formation 3. Parcours de formation
4. Illustration compétences pro 4. Illustration compétences pro
5. Curriculum Vitae 5. Curriculum Vitae
6. Lettre de motivation 6. Lettre de motivation
7. oral présentation parcours 7. oral présentation parcours
8. Réalisation pédagogique 8. Réalisation pédagogique
9. Mises en situation 9. Mises en situation
Ecrire ... Ecrire ...
Philosophie Philosophie
Réflexions au quotidien Réflexions au quotidien
Dissertations et citations Dissertations et citations
Ouvrages & Témoignages Ouvrages & Témoignages
Curriculum Vitae Curriculum Vitae
Livre d'or Livre d'or
Contact Contact
PrinterFriendly
Version optimisée pour imprimer
Interstices (1)
21/1/2015 20:05:45 (1384 lectures)

Interstice 1

21/01/2015

Interstices

Interstice 1

Profiter des interstices qu'offre la vie pour vaquer à ses occupations et préoccupations préférées. Parmi celles-ci...l'écriture.

Ecrire pour soi, mais aussi et surtout pour d'autres et ce, en vue d'essayer de leur apporter quelque chose : par exemple, leur donner la possibilité de voir pour la première fois, ou de voir à nouveau, les cadeaux que la vie leur offre et à côté desquels ils passent sans les percevoir. L'habitude est là, alors on ne prête plus attention. Le sentiment d'évidence est là, et prédomine déjà, là où, à y regarder de plus près, il n'y aurait plus qu'un profond trouble.

Par exemple, encore, leur rappeler qu'une de nos fâcheuses tendances nous fait incliner à apprécier les choses, les êtres uniquement lorsqu'ils ne sont plus et que ne se présente plus devant nous que le gouffre béant de l'irréversible.

« Mais ne savons-nous pas déjà tout cela ? » demande la petite voix, tandis qu'une autre petite voix lui répond aussitôt que l'essentiel, le plus important paraît régulièrement disparaître de nos mémoire comme le ferait un message écrit sur le sable, sans cesse effacé par les vagues, sans cesse à réécrire...

Jeu incessant de voix, de petites voix qui, dans la tête de celui/celle qui écrit, ne cessent de se quereller jusqu'à ce que l'écriture, elle-même, en vienne à les faire s'exprimer comme pour mieux les faire taire.

Par exemple, encore et encore, leur apprendre ou leur rappeler (et nous rappeler...) que ce qui est n'est jamais que pensé par nous comme tel ou tel. Car, qu'y aurait-il de troublant en ce monde lors même que nous ne nous laisserions point troubler ? Qu'y aurait-il de pénible sans notre petit être et nos petits jugements permanents, incessants, qui posent cette pénibilité dans le monde ? Qu'y aurait-il, aussi, d'émouvant, en ce bas-monde, sans nous pour nous émouvoir face au spectacle de ce qui est ?

Ecrire pour laisser derrière soi, comme si de rien n'était. Prendra qui voudra.

Avec le secret espoir, à présent révélé, qu'il en soit plus d'une, qu'il en soit plus d'un qui viennent à prendre conscience de l'importance de cette idée prenant l'allure d'une boutade, mais qui n'en est pas une : il n'est pas possible de sauter par-dessus soi.

Qu'on réfléchisse, qu'on veuille bien prendre la peine de comprendre de façon vécue la signification de ce qui vient d'être avancé.

Il n'est pas possible de sauter par-dessus soi, ou encore : le monde n'est tel que vous le présentez que parce que vous vous le représentez comme tel. Ou encore : votre prétendue vérité concernant la réalité n'est jamais livraison de la réalité en tant que telle.

Variations sur ce même thème depuis tant d'années... Observation de la méconnaissance et de l'oubli récurrent d'un tel thème au quotidien depuis..tout autant d'années.

A quoi bon, il est vrai, se dit-on, passer son temps à se dire que ce qui est n'est guère qu'une représentation de ce qui est ? N'y a-t-il pas mieux à faire dans le vrai monde, dans les vraies préoccupations pragmatiques ? A quoi il faut tout de même finir par répondre ceci, qui sera peut-être, qui sait, entendu : tant que tout va bien, pourquoi pas...

Car c'est bel et bien quand tout va mal ou de mal en pis qu'il devient possible, parfois, de faire entendre cette vérité, sous forme d'une question, voire de plusieurs : pour que ça aille mieux, serait-il idiot de se représenter ce qui est autrement qu'on ne se le représente d'ordinaire ? Et si tout venait à s'améliorer à proportion des efforts consentis pour nous rapporter autrement à ce qui est ? N'en viendrions-nous pas alors à nous dire qu'il n'est peut-être pas si vain qu'il y paraissait de se penser comme pensant le monde et de penser le monde comme fort peu susceptible d'être pour nous autre chose que ce que nous en pensons ?

Je les vois déjà, ceux qui, ayant lu ce qui précède font une grimace au niveau de la bouche et lèvent les sourcils au ciel : « comment peut-on perdre son temps à écrire des choses pareilles, aussi incompréhensibles pour le commun des mortels ?!? »

Et il n'est pas dit qu'aient complètement tort ceux qui, passant leur chemin pour vaquer à d'autres occupations plus pragmatiques, nous invitent, à leur insu, à nous demander si ce qu'on propose ici de penser, dans les interstices de la vie, n'exige pas, effectivement, un rigoureux effort pour qu'on finisse enfin par se penser, pour de bon, comme pensant ce qui est pensé.

Au lieu de cela, une habitude perdure et prévaut : celle de se cogner à la réalité, à la vraie réalité, à celle qu'on croit monolithique et identique pour tous, quand bien même divergent sans cesse les façons de s'y rapporter.


Retour Version optimisée pour imprimer Envoyer cet article à un(e) ami(e) Version optimisée pour imprimer
Les articles et commentaires publiés ici sont sous la responsabilité, sans restriction de l'auteur respectif.
bottom
copyright

© Copyright by Worldsoft AG, Neuchâtel, 2008. Tous droits réservés pour le monde entier !
Site optimisé avec Internet Explorer - Meilleure résolution écran 1024 X 768 pixels
Conception et Gestion du site :
www.breizhlagon.info

Pseudo :
User-Login
Votre E-mail