*
Top_left
Menu
ACCUEIL ACCUEIL
Mieux réussir, être + heureux... Mieux réussir, être + heureux...
Réussir sa vie Réussir sa vie
Attaché territorial - Culture G Attaché territorial - Culture G
RAEP, examens et concours RAEP, examens et concours
1. Rapport d'activité 1. Rapport d'activité
2. Expérience professionelle 2. Expérience professionelle
3. Parcours de formation 3. Parcours de formation
4. Illustration compétences pro 4. Illustration compétences pro
5. Curriculum Vitae 5. Curriculum Vitae
6. Lettre de motivation 6. Lettre de motivation
7. oral présentation parcours 7. oral présentation parcours
8. Réalisation pédagogique 8. Réalisation pédagogique
9. Mises en situation 9. Mises en situation
Ecrire ... Ecrire ...
Philosophie Philosophie
Réflexions au quotidien Réflexions au quotidien
Dissertations et citations Dissertations et citations
Ouvrages & Témoignages Ouvrages & Témoignages
Curriculum Vitae Curriculum Vitae
Livre d'or Livre d'or
Contact Contact
PrinterFriendly
Version optimisée pour imprimer
Lettre à un jeune cadre territorial (16)
20/3/2010 23:14:36 (3544 lectures)

LJCT 16 Prendre du recul et en faire prendre

LJCT 16
 
XVI Prendre du recul et en faire prendre
 
A de multiples reprises je t’ai laissé entendre qu’en tant que cadres territoriaux s’impose à nous le fait de savoir prendre du recul. Permets-moi d’insister sur ce point : et permets-moi de commencer par souligner ce qui risque de se passer quand on ne sait pas prendre du recul.
 
Il pourra t’arriver, comme il m’est arrivé plus d’une fois, d’être alerté par des collègues, des partenaires ou d’autres personne comme notamment les usagers sur le fait qu’il y a tel ou tel problème qui se pose. Parfois on te dira que « tous les ceci » ont telle difficulté, ou que « presque tous les dossiers » ont tel problème : si tu ne sais pas prendre du recul et si tu ne sais pas prendre le temps d’analyser combien de dossiers sont concernés par le soi-disant problème ou la soi-disant difficulté, tu te rendras compte que certaines personnes te poussent à croire par leurs généralisations abusives qu’il y a un problème immense et généralisé là où il n’y avait en réalité qu’un seul arbre malade cachant les centaines d’arbres qui derrière se portent bien. Ainsi est faite la nature humaine – s’il en est une – qui nous pousse à entrer dans des généralisations abusives. Le cadre territorial qui est bien souvent là pour engager des actions face à des problèmes me semble devoir dans un premier temps et avant de se lancer dans la quête de solutions s’assurer que le problème existe vraiment et mérite par son importance ou son ampleur qu’on s’y arrête.
 
Prendre du recul signifie prendre de la hauteur, « monter sur le talus » et sur la base d’une vision davantage panoramique essayer d’analyser, d’objectiver pour éviter de s’engager avec précipitation dans une recherche de solutions face à des pseudo problèmes que certaines représentations hâtives nous poussent à prendre pour des vrais problèmes un peu comme on prend, dit-on, des vessies pour des lanternes.
 
Prendre du recul signifie aussi faire prendre du recul. Il pourra aussi t’arriver d’être interpellé par tel collègue qui vient par exemple d’être alerté sur telle difficulté rencontrée par un usager stressé et qui va monter en épingle ladite difficulté en se stressant lui-même et en risquant de te stresser. Tu le remarqueras : le stress se propage à une vitesse incroyable. Il se propage comme par ondes et il n’est pas le seul à le faire : la gaîté de quelqu’un nous rend gai, le sourire qu’arbore tel collègue génère en nous un sourire en retour, etc. Tout cela est fortement sympathique… sauf lorsqu’il s’agit du stress. Tel contact téléphonique stressant avec un usager ou quelqu’un d’autre peut, comme par contamination, se transmettre à toute ton équipe si tu n’y prends garde. Aussi faut-il être là à ces moments pour savoir prendre momentanément la main sur tel dossier ou le stress risque de s’emparer de tout le monde, afin de faire baisser la pression. Relativiser la gravité de l’affaire, prendre sur soi de régler le problème, reprendre momentanément en main tel dossier en passant quelques contacts téléphoniques et en calmant tout le monde : autant de techniques qu’il convient d’utiliser pour faire prendre du recul à son équipe et restaurer les conditions d’un travail serein.
 
Demeurer calme en toute occurrence tel un stoïcien arrimé sur son rocher et conservant le sourire bien que ce rocher soi balayé par les tempêtes : voilà comment je me représente les choses concernant une des aptitudes fondamentales que me semble devoir avoir ou acquérir le cadre territorial.
 
Qu’il ne soit guère aisé de demeurer ainsi calme en toute circonstance, je ne le sais que trop bien. Il reste que bien souvent ce calme qui n’est au départ que de posture finit par générer le début d’un apaisement des esprits et par restaurer la sérénité en l’absence de laquelle il est difficile de travailler correctement.


Retour Version optimisée pour imprimer Envoyer cet article à un(e) ami(e) Version optimisée pour imprimer
Les articles et commentaires publiés ici sont sous la responsabilité, sans restriction de l'auteur respectif.
bottom
copyright

© Copyright by Worldsoft AG, Neuchâtel, 2008. Tous droits réservés pour le monde entier !
Site optimisé avec Internet Explorer - Meilleure résolution écran 1024 X 768 pixels
Conception et Gestion du site :
www.breizhlagon.info

Pseudo :
User-Login
Votre E-mail