*
Top_left
Menu
ACCUEIL ACCUEIL
Mieux réussir, être + heureux... Mieux réussir, être + heureux...
Réussir sa vie Réussir sa vie
Attaché territorial - Culture G Attaché territorial - Culture G
RAEP, examens et concours RAEP, examens et concours
1. Rapport d'activité 1. Rapport d'activité
2. Expérience professionelle 2. Expérience professionelle
3. Parcours de formation 3. Parcours de formation
4. Illustration compétences pro 4. Illustration compétences pro
5. Curriculum Vitae 5. Curriculum Vitae
6. Lettre de motivation 6. Lettre de motivation
7. oral présentation parcours 7. oral présentation parcours
8. Réalisation pédagogique 8. Réalisation pédagogique
9. Mises en situation 9. Mises en situation
Ecrire ... Ecrire ...
Philosophie Philosophie
Réflexions au quotidien Réflexions au quotidien
Dissertations et citations Dissertations et citations
Ouvrages & Témoignages Ouvrages & Témoignages
Curriculum Vitae Curriculum Vitae
Livre d'or Livre d'or
Contact Contact
PrinterFriendly
Version optimisée pour imprimer
Promenades (20)
6/9/2014 17:18:47 (1408 lectures)

Promenade 20

 Promenade 20

« Il n’y a rien à faire ici » me déclara un jour un de mes enfants tandis que nous arrivions à la plage sous un temps assez nuageux. Les enfants, il est vrai, aiment jouer et, ce jour-là, le temps n’était guère propice à la baignade. Sans dire un mot, je me mis à accumuler des galets les uns par-dessus les autres. « Que fais-tu, papa ? » Je ne répondis d’abord rien, voulant maintenir l’intrigue tout en donnant l’impression d’être fort concentré tant il y avait à faire ici… Je finis tout de même par répondre, en prenant une certaine distance, physiquement, par rapport à ma petite montagne de galets : « A chacun son tour de lancer une pierre sur le tas de galet, le premier qui fait tomber la pile a gagné ! » Je vis alors mon fils, le sourire à présent jusqu’aux oreilles, s’empresser d’aller ramasser le projectile qu’il lancerait. Nous passâmes un long temps occupés à ce petit jeu de lancer et il me fallut négocier longuement pour expliquer, pas loin d’une heure plus tard, qu’il était temps de songer à aller manger… Alors qu’il n’y avait initialement « rien à faire ici », le lieu s’était subitement transformé, quasi magiquement, en un véritable terrain de jeu où la passion prenait la place de l’ennui.

Chacun de nous a déjà fait ce type d’expérience : changer de type de regard sur le monde et voir le monde se transformer par contrecoup. Comme si ce monde n’avait d’intérêt, de valeur, d’attraits qu’à proportion du type de regard que nous portons sur lui. Comme s’il ne pouvait être ennuyeux qu’en raison de notre incapacité, momentanée, à y introduire quelque action digne d’intérêt. Comme s’il pouvait devenir plaisant, marrant pour peu que nous éduquions notre regard et trouvions en ce monde le moyen de nous y amuser.

Terrible responsabilité que celle-là, quand on y pense : le monde sera, d’une certaine façon, ce que nous en ferons, ce que nous choisirons de voir en lui. Y projetant notre ennui intérieur, nous ne ferons que nous y ennuyer. Y plaçant quelque opportunité d’action, nous y trouverons largement de quoi nous occuper.


Retour Version optimisée pour imprimer Envoyer cet article à un(e) ami(e) Version optimisée pour imprimer
Les articles et commentaires publiés ici sont sous la responsabilité, sans restriction de l'auteur respectif.
bottom
copyright

© Copyright by Worldsoft AG, Neuchâtel, 2008. Tous droits réservés pour le monde entier !
Site optimisé avec Internet Explorer - Meilleure résolution écran 1024 X 768 pixels
Conception et Gestion du site :
www.breizhlagon.info

Pseudo :
User-Login
Votre E-mail