*
Top_left
Menu
ACCUEIL ACCUEIL
Mieux réussir, être + heureux... Mieux réussir, être + heureux...
Réussir sa vie Réussir sa vie
Attaché territorial - Culture G Attaché territorial - Culture G
RAEP, examens et concours RAEP, examens et concours
1. Rapport d'activité 1. Rapport d'activité
2. Expérience professionelle 2. Expérience professionelle
3. Parcours de formation 3. Parcours de formation
4. Illustration compétences pro 4. Illustration compétences pro
5. Curriculum Vitae 5. Curriculum Vitae
6. Lettre de motivation 6. Lettre de motivation
7. oral présentation parcours 7. oral présentation parcours
8. Réalisation pédagogique 8. Réalisation pédagogique
9. Mises en situation 9. Mises en situation
Ecrire ... Ecrire ...
Philosophie Philosophie
Réflexions au quotidien Réflexions au quotidien
Dissertations et citations Dissertations et citations
Ouvrages & Témoignages Ouvrages & Témoignages
Curriculum Vitae Curriculum Vitae
Livre d'or Livre d'or
Contact Contact
PrinterFriendly
Version optimisée pour imprimer
Promenades (12)
6/8/2014 9:34:52 (1460 lectures)

Promenade 12

Promenade 12

            Ecrire et croquer la vie. Croquer la vie par l’écriture. Se poser et la poser, là devant soi.

Les liens que nous entretenons d’ordinaire avec nos proches sont des liens à nul autre pareil. Ils s’effectuent sur fond, le plus souvent, d’une intimité affective unique.

Croquer la vie signifie entretenir un tout autre type de lien avec ce qui nous entoure. Il s’agit de se mettre en quête de l’universel, derrière chaque cas particulier croqué. Comme si chacun de ces cas particuliers n’était, d’une certaine façon, qu’un fragment de l’universel, une illustration possible de ce dernier.

Découvrir des constantes, déceler des modes de fonctionnement-type : se mettre ainsi en route, accompagné de l’Idée que derrière tous ces cas particuliers il reste à débusquer le grand universel, celui-là même qui permet d’espérer comprendre un peu ce qui se joue derrière les évènements récurrents, derrière les comportements analogues.

Derrière Untel, Unetelle que j’aime, l’Amour et ses spécificités. Derrière ces écrits, articles, romans, essais, nouvelles, la Mémoire et le besoin, derrière l’insupportable fugacité et absence de pérennité, de laisser derrière soi une quasi forme d’éternité…

Ecrire, c’est retenir. Or tout passe, sauf à trouver moyen de le retenir. Croquer la vie par l’écriture reviendrait à se donner l’impression de figer le mouvement de disparition : une façon de se donner à croire que le mouvement est là, que la disparition n’est point encore ou n’est point vraiment.

Question : peut-on, par l’écriture, croquer la vie, comme on fait un croquis, et, ce faisant, la croquer à pleines dents, selon l’expression consacrée ? Une vie croquée n’est-elle, somme toute, qu’un croquis ? Ou faut-il y voir l'équivalent d'un concentré de ce qui est enfin saisi pleinement alors qu’il ne cessait de nous glisser entre les mains comme une anguille qui, sans cesse, nous échappe ? Poser les choses parait les figer, mais ne pas les poser n’équivaut-il pas, sans cesse, à les laisser nous échapper ?


Retour Version optimisée pour imprimer Envoyer cet article à un(e) ami(e) Version optimisée pour imprimer
Les articles et commentaires publiés ici sont sous la responsabilité, sans restriction de l'auteur respectif.
bottom
copyright

© Copyright by Worldsoft AG, Neuchâtel, 2008. Tous droits réservés pour le monde entier !
Site optimisé avec Internet Explorer - Meilleure résolution écran 1024 X 768 pixels
Conception et Gestion du site :
www.breizhlagon.info

Pseudo :
User-Login
Votre E-mail