*
Top_left
Menu
ACCUEIL ACCUEIL
Mieux réussir, être + heureux... Mieux réussir, être + heureux...
Réussir sa vie Réussir sa vie
Attaché territorial - Culture G Attaché territorial - Culture G
RAEP, examens et concours RAEP, examens et concours
1. Rapport d'activité 1. Rapport d'activité
2. Expérience professionelle 2. Expérience professionelle
3. Parcours de formation 3. Parcours de formation
4. Illustration compétences pro 4. Illustration compétences pro
5. Curriculum Vitae 5. Curriculum Vitae
6. Lettre de motivation 6. Lettre de motivation
7. oral présentation parcours 7. oral présentation parcours
8. Réalisation pédagogique 8. Réalisation pédagogique
9. Mises en situation 9. Mises en situation
Ecrire ... Ecrire ...
Philosophie Philosophie
Réflexions au quotidien Réflexions au quotidien
Dissertations et citations Dissertations et citations
Ouvrages & Témoignages Ouvrages & Témoignages
Curriculum Vitae Curriculum Vitae
Livre d'or Livre d'or
Contact Contact
PrinterFriendly
Version optimisée pour imprimer
Nouvelles réflexions sur la RAEP (6)
27/1/2014 14:21:31 (4181 lectures)

Nouvelles réflexions sur la RAEP (6)

-"Présentation" (de parcours) et "représentations"



27/01/2014

« Présentation » (de parcours) et « représentations »

En lien avec ce que nous avons évoqué jusqu’à présent, surgit l’idée que « présentation » de parcours et « représentations » sont étroitement liées. Ceci, à plusieurs niveaux :

-quand je présente mon parcours, je ne peux m’empêcher de m’en donner des représentations : je trouve qu’il est trop ceci, pas assez cela. Ces représentations qui sont miennes peuvent aller jusqu’à être bloquantes, comme nous l’avons vu. Quand on les travaille un peu – ce qui, fort heureusement, est tout à fait possible ! – on peut les faire évoluer : le jeune qui…se trouve trop jeune et déplore le fait de ne pas avoir beaucoup d’expérience , par exemple, peut tout à fait se dire qu’il a l’avantage de la jeunesse : il lui est donné lors de ses premières expériences professionnelles de ne pas être englué dans des représentations toutes faites et de pouvoir aborder à partir d’un regard neuf les vertus de telle façon de manager et les ravages de telle autre par exemple.

-quand je présente mon parcours, ceux qui me lisent (dossier de RAEP) ou sont devant moi (oral) ont des représentations qui leur traversent l’esprit : « pourquoi veut-il intégrer le secteur public ? ça se passait mal dans le privé ? encore un qui veut se mettre au chaud en période de crise ! », « comment va-t-elle pouvoir diriger une équipe si elle n’arrive pas à soutenir une seule fois mon regard ? », etc.

-quand je présente mon parcours,…je me donne en représentation ! Eh oui : qu’on le veuille ou non, on est sur scène et on doit jouer à être celui/celle qu’on envisage d’être demain. A l’oublier, on risque de faire abstraction du plus important : le jury est là pour…nous juger, ou du moins pour juger notre présentation et…nous avec ! Rien de bien terrible à cela : cela signifie qu’il suffit de faire tout son possible pour bien jouer ! Allons donc au préalable à la rencontre de professionnels détenteurs du grade que nous visons, nous nous ferons ainsi une petite idée du type de discours que tiennent ces personnes, du type de posture qu’ont ces personnes dans leurs interactions avec les autres. Pourquoi ne pas s’en inspirer ensuite ? Si tel type de discours et tel type de posture ont généré tel type d’impression sur nous et telle représentation positive, pourquoi ne pas reproduire un type de discours analogue et des postures professionnelles qui nous paraissent adaptées ?

Où l’on voit qu’il s’agit de se donner des représentations positives, constructives avant de se présenter face à un jury ou d’entrer dans un récit sur soi, par écrit. Où l’on voit, aussi, que toute présentation de soi génère chez autrui des représentations soit positives, soit négatives à notre égard : mieux vaut dès lors donner à lire à plusieurs amis ce qu’on a écrit, ou encore faire un oral fictif devant un faux jury composé d’amis bienveillants avant d’aller rencontrer le vrai jury. Comme je le dis souvent : il vaut mieux faire ses erreurs lors des répétitions puis rectifier, que les faire le jour « J » face au jury et cette fois sans possibilité de rectification. Où l’on se rend compte, enfin, que présenter « son parcours » c’est aussi et en même temps se présenter « soi ». La façon que nous avons de dire les choses en présentant notre parcours en dit souvent long sur nous-mêmes. Exemple clair à ce sujet : le candidat qui déclare « j’ai travaillé dans un endroit où il n’y avait que des nuls » en dit peu sur l’endroit en question mais…beaucoup sur lui ! De la « présentation » aux « représentations », il n’y a qu’un pas, vite franchi…


Retour Version optimisée pour imprimer Envoyer cet article à un(e) ami(e) Version optimisée pour imprimer
Les articles et commentaires publiés ici sont sous la responsabilité, sans restriction de l'auteur respectif.
bottom
copyright

© Copyright by Worldsoft AG, Neuchâtel, 2008. Tous droits réservés pour le monde entier !
Site optimisé avec Internet Explorer - Meilleure résolution écran 1024 X 768 pixels
Conception et Gestion du site :
www.breizhlagon.info

Pseudo :
User-Login
Votre E-mail