*
Top_left
Menu
ACCUEIL ACCUEIL
Mieux réussir, être + heureux... Mieux réussir, être + heureux...
Réussir sa vie Réussir sa vie
Attaché territorial - Culture G Attaché territorial - Culture G
RAEP, examens et concours RAEP, examens et concours
1. Rapport d'activité 1. Rapport d'activité
2. Expérience professionelle 2. Expérience professionelle
3. Parcours de formation 3. Parcours de formation
4. Illustration compétences pro 4. Illustration compétences pro
5. Curriculum Vitae 5. Curriculum Vitae
6. Lettre de motivation 6. Lettre de motivation
7. oral présentation parcours 7. oral présentation parcours
8. Réalisation pédagogique 8. Réalisation pédagogique
9. Mises en situation 9. Mises en situation
Ecrire ... Ecrire ...
Philosophie Philosophie
Réflexions au quotidien Réflexions au quotidien
Dissertations et citations Dissertations et citations
Ouvrages & Témoignages Ouvrages & Témoignages
Curriculum Vitae Curriculum Vitae
Livre d'or Livre d'or
Contact Contact
PrinterFriendly
Version optimisée pour imprimer
Nouvelles réflexions sur la RAEP (2)
22/1/2014 10:53:21 (2660 lectures)

Nouvelles réflexions sur la RAEP (2)

-"Présentation de parcours" et "RAEP" : deux faces d'une même pièce ?

-Le passé, un carcan ?



22/01/2014

« Présentation de parcours » et « RAEP » : deux faces d’une même pièce ?

            En règle générale, qu’il s’agisse d’un dossier à remplir ou d’un oral à passer, il est régulièrement question de « présentation de parcours ». Nous sommes ici du côté du candidat : c’est au candidat qu’il revient de présenter son parcours. Comme nous le verrons, la RAEP ou « reconnaissance des acquis de l’expérience professionnelle » est plutôt l’affaire du jury. Pour autant, il parait difficile de séparer complètement les choses : le jury ne pourra « reconnaître » qu’il y a des « acquis de l’expérience professionnelle » chez le candidat que pour autant que le candidat s’est évertué à mettre en avant ces « acquis de l’expérience professionnelle ». Si, en tant que candidat, vous n’avez pas d’ « acquis » que vous puissiez mettre en avant et valoriser, le jury sera bien en peine de « reconnaître » ce qu’on ne lui a pas présenté. Petite analogie : comment pourrais-je vous reconnaître dans la rue si vous ne vous êtes jamais présenté à moi ? Absurde, me direz-vous. Certes, mais pas moins absurde que certains dossiers de RAEP ou certains oraux au fil desquels on apprend quelles ont été les activités professionnelles développées par un candidat sans entendre une seule fois quels sont les « acquis », c’est-à-dire les compétences engrangées. « Il faut bien avoir des compétences pour faire ce qu’on a fait jusque-là ! » me direz-vous encore. Certes, encore faut-il que le jury n’ait pas à deviner si oui ou non vous avez mobilisé les compétences que présuppose, selon toute vraisemblance, les activités que vous évoquez. Il faut lui dire les choses : nous sommes sur du déclaratif et…si vous n’avez rien à déclarer, vous pouvez passer votre chemin mais sachez que votre candidature ne retiendra pas l’attention.

            « Présentation de parcours » et « RAEP » sont donc bel et bien comme les deux faces d’une même pièce : une fois que vous savez que le jury est là pour vérifier qu’on trouve bel et bien des « acquis de l’expérience professionnelle » dans votre parcours, vous savez aussi ce qu’il vous reste à faire. Il vous reste à faire en sorte que le jury trouve ce qu’il est venu chercher puisque c’est en fonction de cela qu’il décidera s’il y a lieu ou pas de vous déclarer admis au concours ou à l’examen.

Le passé, un carcan ?

« Il n’y a pas grand-chose dans mon parcours ! », « il y a tellement de choses dans mon parcours ! », « je suis tellement jeune : je n’ai pas d’expérience professionnelle véritable ! », « je suis âgé : ils vont préférer prendre un jeune ! » : toutes ces remarques, et bien d’autres, sont celles qu’il m’arrive régulièrement d’entendre lors des formations RAEP que je dispense. Entre ceux qui se pensent trop jeunes et…ceux qui se pensent trop vieux, on pourrait finir par penser que quasiment personne n’obtient quoi que ce soit en s’engouffrant dans un tel système de « présentation de parcours » et de « RAEP » ! Que je vous rassure : tout le monde peut réussir à décrocher un examen ou un concours par ce système, le tout est de bien comprendre ce qui est attendu de nous pour ensuite adopter la stratégie adéquate de présentation de soi.

Il est intéressant de voir que quantité de personnes se bloquent parce que leur passé est tel ou tel (peu d’expérience, une multiplicité d’expériences en tous genres sans unité apparente,…). Ces personnes pensent que leur passé les bloque. Elles pensent que si leur parcours avait été autre, elles auraient eu plus de chance de réussir car elles auraient pu présenter un parcours extraordinaire au jury et…le jury serait tombé de sa chaise tant ce parcours comprend des choses extraordinaires. Nées sous une mauvaise étoile, elles vous avouent, en regardant leurs pieds, avoir un passé et un parcours à ce point inintéressant qu’il vaut mieux…ne pas en parler. Bref, le passé semble bien terrible parfois. A moins…à moins qu’on ne se mette à regarder ce passé sous une autre perspective ?


Retour Version optimisée pour imprimer Envoyer cet article à un(e) ami(e) Version optimisée pour imprimer
Les articles et commentaires publiés ici sont sous la responsabilité, sans restriction de l'auteur respectif.
bottom
copyright

© Copyright by Worldsoft AG, Neuchâtel, 2008. Tous droits réservés pour le monde entier !
Site optimisé avec Internet Explorer - Meilleure résolution écran 1024 X 768 pixels
Conception et Gestion du site :
www.breizhlagon.info

Pseudo :
User-Login
Votre E-mail