*
Top_left
Menu
ACCUEIL ACCUEIL
Mieux réussir, être + heureux... Mieux réussir, être + heureux...
Réussir sa vie Réussir sa vie
Attaché territorial - Culture G Attaché territorial - Culture G
RAEP, examens et concours RAEP, examens et concours
1. Rapport d'activité 1. Rapport d'activité
2. Expérience professionelle 2. Expérience professionelle
3. Parcours de formation 3. Parcours de formation
4. Illustration compétences pro 4. Illustration compétences pro
5. Curriculum Vitae 5. Curriculum Vitae
6. Lettre de motivation 6. Lettre de motivation
7. oral présentation parcours 7. oral présentation parcours
8. Réalisation pédagogique 8. Réalisation pédagogique
9. Mises en situation 9. Mises en situation
Ecrire ... Ecrire ...
Philosophie Philosophie
Réflexions au quotidien Réflexions au quotidien
Dissertations et citations Dissertations et citations
Ouvrages & Témoignages Ouvrages & Témoignages
Curriculum Vitae Curriculum Vitae
Livre d'or Livre d'or
Contact Contact
PrinterFriendly
Version optimisée pour imprimer
Lettre à un jeune cadre territorial (10)
11/3/2010 5:47:07 (3180 lectures)

LJCT 10 Vie professionnelle et épanouissement personnel

LJCT 10
 
X Vie professionnelle et épanouissement personnel 
 
Je lis de temps en temps, ça et là, que dans bon nombre d’organisations, et donc les nôtres, les jeunes viennent surtout consommer de l’emploi aujourd’hui et sont plus préoccupés par les projets personnels que cela leur permet de réaliser en dehors que par les projets de l’organisation. Je pense que ce diagnostic comporte une part de vérité : quel cadre territorial voudrait encore sacrifier sa vie personnelle, sa vie familiale sur l’autel de la Fonction publique territoriale ? Comme l’ont fort justement noté certains analystes[1], le temps est révolu où l’on partait au front fier d’aller se sacrifier pour la patrie. Dans la Fonction publique territoriale, pas plus qu’ailleurs, on ne trouve qu’assez rarement des fous de guerre désormais encore disposés à être de sept heures le matin à sept heures le soir à faire des heures pour faire des heures et se rendant compte, souvent trop tard, qu’ils n’ont pas vu grandir leurs enfants. Qui s’en plaindrait ?
 
Dans les environnements territoriaux qui sont les nôtres tu remarqueras toutefois que l’épanouissement personnel est quelque chose qui trouve tout à fait à se déployer. Un cadre territorial peut ainsi prendre du plaisir en apprenant à s’organiser pour que les exigences du court terme ne viennent pas faire perdre de vue les grands projets, lesquels ont besoin du long terme. Il peut par les réunions qu’il s’agit de conduire apprendre à parler à public devant des publics divers et variés et apprendre ainsi à dépasser cette timidité qui bloque 60 % de nos concitoyens dès qu’il s’agit de prendre la parole devant un groupe[2]. Il peut s’amuser, si j’ose dire, à utiliser des techniques, des postures et méthodes au quotidien pour gérer de façon toujours plus performante ses dossiers et les actions qu’il doit mettre en place. Bref, tu l’auras compris : il n’y pas d’un côté l’univers personnel où on pourrait trouver à s’épanouir et de l’autre l’univers professionnel qui ne serait fait que de contraintes et qui n’aurait qu’une odeur d’aliénation. Un cadre territorial peut tout à fait trouver à se réaliser dans l’univers professionnel qui est le sien : par les relations de travail riches qu’il est amené à entretenir avec des dizaines de personnes en interne et à l’externe, par le sentiment d’utilité que nos métiers développent en nous au sein de services publics locaux en prise directe sur les besoins des personnes, par les mille et une techniques qu’il est possible d’expérimenter au quotidien pour mieux gérer son temps et ses priorités, pour améliorer sa façon de conduire des projets, etc.
 
De ce point de vue, l’idéal me semble être qu’on n’enferme aucun de nos collègues dans les cases des postes prévus pour chacun mais que l’on sache, au contraire, user au mieux des compétences déployées par chacun aussi bien en tant que professionnel qu’en tant que personne. Disant cela, je songe, une fois de plus à deux types de management antithétiques mainte fois observés : l’un presse le citron d’agents chacun enfermé dans sa case, l’autre offre à chacun de s’épanouir et de pouvoir déployer certaines potentialités susceptibles d’apporter une vraie plus-value, au final, à l’organisation. Je te laisse deviner où va ma préférence !
 
Tu le verras : chacun de nos collègues, quel que soit son caractère, recèle des qualités. L’intelligence me semble tenir dans le fait de ne pas focaliser sur de soi-disant défauts de tel ou tel collègue mais de voir et de trouver ce qu’il y a de mieux chez ces collègues pour se servir des qualités repérées comme d’autant d’atouts. A bien y regarder tu verras ainsi que la soi disant incapacité à s’affirmer peut aussi être vue comme une capacité de discrétion hors pair ou encore que le côté pointilliste présent chez tel collègue et vécu comme pénible par certains se transforme en atout indéniable pour finaliser parfaitement un dossier dans le moindre détail.
 


[1] Au nombre de ces analystes : Luc Ferry.
[2] « Différentes enquêtes évaluent à 55 % de la population environ la proportion des personnes ayant peur de prendre la parole devant un public, même restreint, et évaluent à près de une sur trois le nombre de personnes obligées de renoncer à s’exprimer devant un groupe. Selon les psychiatres Christophe André et Patrick Légeron, auteurs d’un ouvrage sur le sujet (1), près de 60 % des Français se disent timides.(1) Christophe André et Patrick Légeron, La peur des autres. Trac, timidité et phobie sociale. Odile Jacob, Paris, 2000, extrait de : Philippe BRETON, Argumenter en situation difficile, La Découverte, Paris, 2004
 


Retour Version optimisée pour imprimer Envoyer cet article à un(e) ami(e) Version optimisée pour imprimer
Les articles et commentaires publiés ici sont sous la responsabilité, sans restriction de l'auteur respectif.
bottom
copyright

© Copyright by Worldsoft AG, Neuchâtel, 2008. Tous droits réservés pour le monde entier !
Site optimisé avec Internet Explorer - Meilleure résolution écran 1024 X 768 pixels
Conception et Gestion du site :
www.breizhlagon.info

Pseudo :
User-Login
Votre E-mail