*
Top_left
Menu
ACCUEIL ACCUEIL
Mieux réussir, être + heureux... Mieux réussir, être + heureux...
Réussir sa vie Réussir sa vie
Attaché territorial - Culture G Attaché territorial - Culture G
RAEP, examens et concours RAEP, examens et concours
1. Rapport d'activité 1. Rapport d'activité
2. Expérience professionelle 2. Expérience professionelle
3. Parcours de formation 3. Parcours de formation
4. Illustration compétences pro 4. Illustration compétences pro
5. Curriculum Vitae 5. Curriculum Vitae
6. Lettre de motivation 6. Lettre de motivation
7. oral présentation parcours 7. oral présentation parcours
8. Réalisation pédagogique 8. Réalisation pédagogique
9. Mises en situation 9. Mises en situation
Ecrire ... Ecrire ...
Philosophie Philosophie
Réflexions au quotidien Réflexions au quotidien
Dissertations et citations Dissertations et citations
Ouvrages & Témoignages Ouvrages & Témoignages
Curriculum Vitae Curriculum Vitae
Livre d'or Livre d'or
Contact Contact
PrinterFriendly
Version optimisée pour imprimer
"J'ai toujours cru que je gagnerais"...
8/6/2013 23:25:16 (2738 lectures)



08/06/2013

 

« J’ai toujours cru que je gagnerais » : c’est la réponse que Sartre fit à son interlocuteur lorsque ce dernier lui demanda à quel moment il avait pu se dire « ça y est, c’est gagné » en ce qui concerne le fait d’écrire, de faire une œuvre et de devenir célèbre. La question de savoir s’il allait gagner, Sartre ne se la posa donc point. Aucune place ne fut laissée au doute, aucune place ne fut laissée à l’incertitude. Aucune place ne fut laissée, dans sa tête, à la possibilité de perdre, à la possibilité de ne point atteindre l’objectif qu’il s’était fixé dans sa jeunesse.

 

C’est bien souvent ainsi que les choses fonctionnent : à ne pas penser qu’autre chose que la réussite puisse surgir, c’est cette dernière qui finit par advenir. La certitude de réussir, l’auto conviction quant à notre capacité à atteindre la cible visée nous font atteindre celle-ci en plein cœur.

 

Croire qu’on va y arriver permet d’y arriver. Ne pas croire qu’on en sera capable nous rend, inversement, incapables. Napoléon Hill, bien avant Sartre, mit en avant la maxime suivante : « vous pouvez le faire si vous y croyez ». La croyance en ce qu’on fait est gage de succès. La certitude qu’on fait sienne qu’on va atteindre ce qu’on vise permet de se mettre en route de façon certaine vers l’objectif et de l’atteindre. La certitude d’y arriver est un état d’esprit dans lequel on peut donc se mettre et qui se révèle propice à l’atteinte de ce qui était visé.

 

La psychologie occupe dès lors un grand rôle dans le degré de succès auquel nous atteignons dans le cadre de nos projets. Voilà pourquoi il importe au plus haut point de travailler sur soi, de travailler sur son état d’esprit de telle sorte que la vie déroule devant nous le tapis rouge nous menant à atteindre l’objectif escompté.

 

Ce qui compte n’est pas tant de connaître de fond en comble sa propre identité au préalable pour déterminer ensuite de quoi on sera capable. Ce qui compte est, bien plutôt, de se mettre en route, de se convaincre avant toute chose qu’on sera capable de faire ce qu’on s’apprête à faire : l’identité doit être perçue comme seconde, comme devant surgir de surcroit et après coup. Faire, d’abord puis être, ensuite au lieu de croire que notre être, déjà défini, déterminerait par avance nos capacités à faire.    


Retour Version optimisée pour imprimer Envoyer cet article à un(e) ami(e) Version optimisée pour imprimer
Les articles et commentaires publiés ici sont sous la responsabilité, sans restriction de l'auteur respectif.
bottom
copyright

© Copyright by Worldsoft AG, Neuchâtel, 2008. Tous droits réservés pour le monde entier !
Site optimisé avec Internet Explorer - Meilleure résolution écran 1024 X 768 pixels
Conception et Gestion du site :
www.breizhlagon.info

Pseudo :
User-Login
Votre E-mail