*
Top_left
Menu
ACCUEIL ACCUEIL
Mieux réussir, être + heureux... Mieux réussir, être + heureux...
Réussir sa vie Réussir sa vie
Attaché territorial - Culture G Attaché territorial - Culture G
RAEP, examens et concours RAEP, examens et concours
1. Rapport d'activité 1. Rapport d'activité
2. Expérience professionelle 2. Expérience professionelle
3. Parcours de formation 3. Parcours de formation
4. Illustration compétences pro 4. Illustration compétences pro
5. Curriculum Vitae 5. Curriculum Vitae
6. Lettre de motivation 6. Lettre de motivation
7. oral présentation parcours 7. oral présentation parcours
8. Réalisation pédagogique 8. Réalisation pédagogique
9. Mises en situation 9. Mises en situation
Ecrire ... Ecrire ...
Philosophie Philosophie
Réflexions au quotidien Réflexions au quotidien
Dissertations et citations Dissertations et citations
Ouvrages & Témoignages Ouvrages & Témoignages
Curriculum Vitae Curriculum Vitae
Livre d'or Livre d'or
Contact Contact
PrinterFriendly
Version optimisée pour imprimer
Il était une fois la RAEP…
9/2/2013 12:21:05 (2876 lectures)

Il était (une fois) un petit homme [ pirouette, cacahuète,… ;-) ]…

Il était une fois la RAEP…
 
Il était une fois un petit homme [pirouette, cacahuète,… ]…
 
Il était une fois, un petit homme, agent catégorie C depuis peu qui…tout sourire s’en allait au travail. Sur son chemin, il vit un puits et une pancarte à côté de ce puits qui indiquait quelque chose. Il se rapprocha et se mit à lire le sigle étrange : « Attention R.A.E.P ! » Cela le laissa perplexe : de quoi pouvait-il donc bien s’agir ? Quelle pouvait être la signification de ce sigle barbare ?
 
Sa curiosité étant attisée, il se rapprocha du puits et décida en posant les mains sur le bord de scruter le fond de ce puits du regard. C’est alors que le pire se produisit : le petit homme ne remarqua pas la mousse glissante sur le bord de ce puits, dérapa et…tomba au fond du puits ! Fort heureusement, il ne se fit point mal et ne tarda pas à se relever. Une fois qu’il eut repris ses esprits, il réalisa la vilaine mésaventure dans laquelle il venait de sombrer : il venait de tomber dans le puits de la R.A.E.P. !
 
Il alluma son briquet, regarda les murs, regarda à ses pieds et remarqua que quelque chose était écrit tout autour : Il y avait un R, puis un E, puis un C, puis un O… En tournoyant sur lui-même il réalisa qu’il était écrit « RECONNAISSANCE DES ACQUIS DE L’EXPERIENCE PROFESSIONNELLE ». En tournoyant ainsi sur lui-même il fut pris d’un petit sentiment de vertige. « R.A.E.P. » signifiait donc cela : « Reconnaissance des Acquis de l’Expérience Professionnelle ». De quoi pouvait-il donc s’agir ?
 
Soudain, il entendit du bruit, comme si des personnes tout en haut du puits s’apprêtaient à lui lancer quelque chose. Du fond de ce puits de la RAEP, il regarda en haut vers la lumière du jour et vit qu’effectivement quelque chose allait lui tomber sur le coin de la figure s’il ne s’écartait pas. Il s’empressa de s’écarter et vit le gros projectile atterrir à côté de ses pieds. Sur le gros projectile était écrit ceci « faire un compte rendu » et de l’autre côté « capacité rédactionnelle ». Qu’est-ce que c’était que cette histoire ?
 
Il se mit à crier : « vous là-haut, qu’est-ce que vous me faites ??? Vous êtes malades ou quoi ??? ».
 
Mais de nouveaux projectiles se mirent à tomber à côté de lui et à chaque fois il était possible de lire un message d’un côté, puis un message de l’autre : « accueillir l’usager » / « capacité d’écoute », puis « note au supérieur hiérarchique » / « capacités d’aide à la décision ».
 
Etrange… Tout se passait comme si on voulait le confronter à deux choses : des messages sur des « activités » toujours liés à d’autres messages, de l’autre côté de ces énormes projectiles, sur des « compétences ».
 
Comment allait-il pouvoir se sortir de là ? Comment s’élever contre une telle violence et comment…s’élever tout court pour remonter vers la lumière ?
 
Lui vint alors une idée : en entassant ces projectiles les uns sur les autres au fur et à mesure qu’ils tombaient sur lui, il pourrait monter petit à petit de centimètres en centimètres, de mètres en mètres et monter, monter toujours plus haut. Le sourire s’afficha sur son visage à l’idée d’une telle stratégie !
 
Ainsi se mit-il à monter et à monter, petit à petit, en plaçant toutes ces pierres « activités/compétences » sous les pieds, jusqu’au moment où…
 
…jusqu’au moment où il vit qu’arrivé à un certain niveau grâce à ces pierres « activités/compétences » qui se sédimentaient sous ces pieds, il faisait face à une porte. Il avait réussi à atteindre une première porte. Il était, pour ainsi dire, passé du rez de chaussée du puits à un premier étage. Sur la porte était marqué « Catégorie B »… Quelque peu interloqué, il se demanda s’il y avait un lien entre lui, agent « catégorie C » et cette porte « catégorie B ».
 
Il se décida à frapper à la porte. Il attendit un peu…Quelqu’un arrivait. Un Monsieur et une Dame ouvrirent la porte. Il leur dit bonjour puis leur demanda s’il pouvait passer par cette voie pour aller plus haut et ne plus rester au fond du puits.
 
L’homme et la femme se regardèrent, puis regardèrent ce qui s’était entassé sous les pieds de notre petit homme catégorie C et prirent leur décision : « Observant que vous avez progressé depuis le rez de chaussée jusqu’à cet étage catégorie B, nous sommes dans la nécessité de reconnaître que vous avez drôlement progressé depuis ce moment où vous étiez tout en bas. Nous décidons donc de vous laisser accéder à notre étage catégorie B. »
 
Notre petit homme était tout content :
-          Cela veut dire que je vais pouvoir aller tout en haut ?
-          Pas tout de suite, répondit la Dame qui venait d'ouvrir la porte. Cela veut dire que pour l’instant vous êtes à cet étage mais si vous voulez aller encore plus haut, il vous faudra retourner dans le puits de la RAEP, remonter sur le tas de pierres « activités/compétences » que vous avez construit et continuer à vous élever…
 
Quelque peu fatigué par de telles aventures inédites, notre petit homme décida de se reposer un instant à cet étage catégorie B. Un peu plus tard seulement, il se remettrait au travail et en route pour continuer son ascension. Peut-être y avait-il une porte « catégorie A », un peu plus haut, qui sait ?
 
Soudain il y eut une sonnerie… Une sonnerie de réveil. Tout ceci n’était en fait qu’un rêve farfelu que notre petit homme venait de faire…
 
Il se leva. Vu l’heure, il était plus que temps de foncer ! Il était déjà 7h00 et il devait être à 8h00 à l’Université ! Il y avait une formation à l’Université pour lui et ses collègues agents catégorie C. Sans trop savoir de quoi il s’agissait, il s’était inscrit à cette formation pour viser une promotion. Il regarda la feuille de convocation. C’était bien à 8h00 et le sujet était : « Présentation de parcours et R.A.E.P. »… 


Retour Version optimisée pour imprimer Envoyer cet article à un(e) ami(e) Version optimisée pour imprimer
Les articles et commentaires publiés ici sont sous la responsabilité, sans restriction de l'auteur respectif.

Auteur Conversation
LUCIENNE LAMBERT SAINT PRIX
Posté le: 11/2/2013 19:28  Actualiser: 14/2/2016 21:49
Inscrit le: 7/3/2012
Envois: 0
 Re: Il était une fois la RAEP…
très belle histoire, c'est un très bon résumé
bottom
copyright

© Copyright by Worldsoft AG, Neuchâtel, 2008. Tous droits réservés pour le monde entier !
Site optimisé avec Internet Explorer - Meilleure résolution écran 1024 X 768 pixels
Conception et Gestion du site :
www.breizhlagon.info

Pseudo :
User-Login
Votre E-mail