*
Top_left
Menu
ACCUEIL ACCUEIL
Mieux réussir, être + heureux... Mieux réussir, être + heureux...
Réussir sa vie Réussir sa vie
Attaché territorial - Culture G Attaché territorial - Culture G
RAEP, examens et concours RAEP, examens et concours
1. Rapport d'activité 1. Rapport d'activité
2. Expérience professionelle 2. Expérience professionelle
3. Parcours de formation 3. Parcours de formation
4. Illustration compétences pro 4. Illustration compétences pro
5. Curriculum Vitae 5. Curriculum Vitae
6. Lettre de motivation 6. Lettre de motivation
7. oral présentation parcours 7. oral présentation parcours
8. Réalisation pédagogique 8. Réalisation pédagogique
9. Mises en situation 9. Mises en situation
Ecrire ... Ecrire ...
Philosophie Philosophie
Réflexions au quotidien Réflexions au quotidien
Dissertations et citations Dissertations et citations
Ouvrages & Témoignages Ouvrages & Témoignages
Curriculum Vitae Curriculum Vitae
Livre d'or Livre d'or
Contact Contact
PrinterFriendly
Version optimisée pour imprimer
Lettre à un jeune cadre territorial (Intro)
11/3/2010 5:07:12 (3732 lectures)

Introduction

Notamment...pour préparer activement le concours d'attaché territorial 2010



Lettre à un jeune cadre territorial…
Nouvelle épreuve écrite du concours d’attaché territorial :

Admissibilité du concours externe (1ère épreuve ) : « Pour l’ensemble des spécialités, une composition portant sur un sujet d’ordre général relatif à la place et au rôle des collectivités territoriales dans les problématiques locales (démocratie, société, économie, emploi, éducation/formation, santé, culture, urbanisme et aménagement, relations extérieures…
Ces épreuves doivent permettre au jury d’apprécier, outre les qualités rédactionnelles des candidats, leur ouverture au monde, leur aptitude au questionnement, à l’analyse et à l’argumentation, ainsi que leur capacité à se projeter dans leur futur environnement professionnel »
= Décret n°2009-756 du 22 juin 2009 fixant les modalités d’organisation des concours pour le recrutement des attachés territoriaux

Commentaire :

A compter de 2010 les épreuves écrites et orales du concours d’attaché territorial sont modifiées. Ces modifications se situent dans le prolongement d’une volonté de « professionnalisation » des concours.
Vous serez jugé sur votre capacité à vous projeter en tant que cadre dans votre futur univers professionnel puisqu’il est clairement dit qu’il s’agira de juger les candidats aussi sur :
- « leur capacité à se projeter dans leur futur environnement professionnel »
Cela ne pourra se faire sans :
- un minimum de contact avec le milieu de la Fonction publique territoriale (échanges avec des professionnels en poste, stages au sein de collectivités territoriales…)
- un minimum d’idées concernant ce que signifie « être cadre territorial ».
 
Mais…comment savoir ce que signifie « être cadre territorial » lorsqu’on n’a pas encore été recruté en tant que tel ? (ou…petite analogie : comment parler des voitures à conduire…quand on n’a pas le permis en poche ? Gloups !) J’espère que les lignes qui suivent contribueront à apporter quelques éléments de réponse à cette question : que signifie être cadre territorial … Je ne peux que vous conseiller, également, d’aller lire les articles de La Gazette des communes ainsi que ceux de la Lettre du cadre territorial et d’aller à la rencontre de professionnels de la Fonction publique territoriale (comme le font notamment les jeunes adhérents de l’association Solidarité territoriale ! www.solidariteterritoriale.info / Contact : st.contact@yahoo.fr )
 
LJCT Intro
Lettre à un jeune cadre territorial
ou
LJCT
 
Introduction
 
Cher collègue,
 
Permets-moi tout d’abord de te féliciter pour ta réussite au concours d’attaché territorial. C’est un concours difficile. J’en sais quelque chose pour l’avoir moi-même préparé il y a quelques années ! Apprendre six cahiers quatre-vingt-seize pages de droits administratif, six cahiers analogues de finances publiques et bien d’autres choses est un joyeux parcours du combattant. Fort heureusement, la victoire est parfois au bout, comme pour toi aujourd’hui.
 
Tu mérites amplement cette réussite au regard de ton investissement. Tu n’as pas à me remercier pour mon soutien en préparation à l’épreuve parfois dite du « grand oral » ; je n’ai fait que jouer ce rôle de miroir que j’adore jouer car il m’apprend beaucoup de choses sur l’humain et donc, par la même occasion, sur moi-même !
 
Aujourd’hui, au-delà de ces remerciements, tu me demandes quels conseils je puis te donner alors que tu es à la veille d’intégrer une collectivité territoriale. Tu me demandes là quelque chose qu’il est malaisé pour moi de te fournir et ce, pour plusieurs raisons.
 
Tout d’abord mon expérience de la FPT (Fonction Publique Territoriale) n’est, comme tu le sais sans doute, que de quelques années. Ensuite, je ne connais pas tous les métiers spécifiques pouvant être exercés en tant que cadre territorial. Enfin, quelle légitimité puis-je avoir pour délivrer des conseils ? N’y a-t-il pas mieux placé que moi en la matière ?
 
Sois toutefois rassuré : je n’entends pas me défiler complètement. Je vais donc te donner quelques conseils malgré tout. Ce sont des conseils, me semble-t-il, de bon sens. Ils résultent, d’une part, de ce que j’ai observé de positif mais aussi d’améliorable autour de moi, d’autre part de ce qui surgit quasi naturellement dans mon esprit après de tels constats. A toi de voir ce que tu souhaites en faire. A toi de les adapter, éventuellement de les adopter, ou inversement de les rejeter en bloc, en fonction de ton propre vécu. Tu n’es pas moi et je ne suis pas toi ! Pour autant, j’espère que ces conseils nous dépassent toi et moi et peuvent être valables pour tout jeune cadre territorial débutant. Tu me diras ce que tu en penses ?
 
On aurait pu imaginer l’existence d’un manuel venant décortiquer par avance toutes les situations auxquelles un jeune cadre territorial pourra être exposé tout au long de sa carrière. On aurait pu imaginer que ce manuel contint une solution à chaque problème susceptible d’être rencontré. On aurait pu imaginer plein de choses du même acabit mais, comme tu t’en doutes, rien de tel n’existe. Fort heureusement, ai-je envie de dire ! Si tout problème contenait déjà sa solution quelque part dans un manuel, n’importe qui pourrait s’improviser cadre territorial sur la base d’un tel manuel. Si toute solution à tout problème relevait d’une procédure préfabriquée qu’il ne reste plus qu’à appliquer, il n’y aurait plus, alors, à consentir d’efforts pour s’adapter au problème, pour réfléchir, pour faire preuve d’imagination et de créativité. Il n’y aurait plus d’obstacles et de problèmes véritables. En un mot, il n’y aurait plus de liberté qui puisse s’éprouver, se mettre à l’épreuve dans la confrontation à l’adversité et aux difficultés. Ce monde sans problème véritable serait bien triste et ennuyeux, non ?
 
Comme tu le verras, l’environnement territorial, par la nature complexe qui est la sienne est à l’opposé de tout cela et il peut être l’occasion, pour qui le veut, d’éprouver au quotidien cette si précieuse liberté présente en nous.
Venons-en, maintenant, aux conseils, puisque c’est surtout cela que tu attends de moi, n’est-ce pas ?
 
Ou plutôt, avant les conseils, permets-moi de te laisser ce quelques premières lignes sur l’impression que génère en moi, aujourd’hui, le milieu territorial. Je veux dire : le milieu ou l’environnement qui est le nôtre lorsque nous évoluons en tant que cadre territorial au sein d’une collectivité.


Retour Version optimisée pour imprimer Envoyer cet article à un(e) ami(e) Version optimisée pour imprimer
Les articles et commentaires publiés ici sont sous la responsabilité, sans restriction de l'auteur respectif.
bottom
copyright

© Copyright by Worldsoft AG, Neuchâtel, 2008. Tous droits réservés pour le monde entier !
Site optimisé avec Internet Explorer - Meilleure résolution écran 1024 X 768 pixels
Conception et Gestion du site :
www.breizhlagon.info

Pseudo :
User-Login
Votre E-mail