*
Top_left
Menu
ACCUEIL ACCUEIL
Mieux réussir, être + heureux... Mieux réussir, être + heureux...
Réussir sa vie Réussir sa vie
Attaché territorial - Culture G Attaché territorial - Culture G
RAEP, examens et concours RAEP, examens et concours
1. Rapport d'activité 1. Rapport d'activité
2. Expérience professionelle 2. Expérience professionelle
3. Parcours de formation 3. Parcours de formation
4. Illustration compétences pro 4. Illustration compétences pro
5. Curriculum Vitae 5. Curriculum Vitae
6. Lettre de motivation 6. Lettre de motivation
7. oral présentation parcours 7. oral présentation parcours
8. Réalisation pédagogique 8. Réalisation pédagogique
9. Mises en situation 9. Mises en situation
Ecrire ... Ecrire ...
Philosophie Philosophie
Réflexions au quotidien Réflexions au quotidien
Dissertations et citations Dissertations et citations
Ouvrages & Témoignages Ouvrages & Témoignages
Curriculum Vitae Curriculum Vitae
Livre d'or Livre d'or
Contact Contact
PrinterFriendly
Version optimisée pour imprimer
De simple "adjoint" exécutant...à SAENES... (et à catégorie A... ?)
27/3/2012 23:17:55 (5888 lectures)

Bonjour,

Adjoint Administratif dans un service de l'Etat depuis une 20aine d'années, j'ai passé le concours interne de SAENES...

 

Mes réponses en bleu, ci-après...



Bonjour,
Adjoint Administratif dans un service de l'Etat depuis une 20aine d'années, j'ai passé le concours interne de SAENES dernièrement (l'écrit) et j'anticipe l'élaboration de mon RAEP même si je n'ai pas beaucoup d'espoir d'être admissible mais en prévision d'autres examens à venir, je le prépare. Ma question est : catég. C, nous sommes considérés comme agents d'exécution et notre hiérarchie nous laisse peu voire pas de possibilité pour faire autres choses et il est compliqué pour nous dans ce corps, de se mettre en valeur. J'ai acheté votre livre "réussir la RAEP" ; je n'en suis qu'au début de la lecture, mais souvent, ce sont des parcours de cadres qui sont mis en avant et j'ai l'impression, quand je fais le résumé de ma carrière, de n'avoir pas grand chose à mettre en avant pour attirer l'œil d'un jury ! Enfin, j'ai du mal à me souvenir précisément des différentes activités ou tâches que j'exécutais au tout début de ma carrière. Est-ce très embêtant si ce début de parcours paraît mince alors que sur les 10 dernières années, j'ai vraiment des choses à dire ? Je vous remercie pour votre attention et vos éventuels conseils.

Bonjour,
Merci pour votre message.
Voici mes réponses à vos questions, en bleu dans ce qui suit :
1-« notre hiérarchie nous laisse peu voire pas de possibilité pour faire autres choses et il est compliqué pour nous dans ce corps, de se mettre en valeur. »
Votre hiérarchie vous laisse au moins une chose, peut-être sans que vous vous en rendiez compte : elle vous donne à voir comment elle vous encadre, vous et peut-être d’autres collègues. Depuis 20 ans, peut-être avez-vous eu divers chefs successifs ? ou, au moins, côtoyé divers chefs ? et peut-être avez-vous pu observer des différences de résultats au niveau des agents encadrés en fonction des modes de management mis en œuvre ? Autrement dit : en vous remémorant un peu les différentes façons d’encadrer des uns et des autres et en songeant aux effets (positifs ou…moins positifs) des façons qu’on a eu d’encadrer votre travail vous avez peut-être développé un début de connaissance de ce que pourrait signifier encadrer, cadre, recadrer, motiver une équipe (ou la démotiver !). Bref, sans y prendre garde, peut-être êtes vous, à bien y réfléchir, à la tête d’un merveilleux observatoire des bonnes et mauvaises pratiques managériales ? Si tel est le cas, cela veut dire que vous avez développé une certaine connaissance de l’encadrement…en étant encadré en tant qu’agent ; non ?
Ce qui compte ici, pour le concours ou l’examen, c’est moins le fait de pouvoir « vous mettre en valeur au quotidien » que le fait de « vous mettre en valeur devant le jury » en trouvant les mots, les expressions pour tenir un récit venant valoriser ce que vous réalisez. Ce qui compte, c’est moins ce que vous faites au quotidien que…le type de récit que vous tenez sur ce quotidien. Ce qui compte c’est moins votre passé (qui n’est plus là ! tant mieux, il ne constitue pas une prison dans laquelle vous seriez coincé ) que le récit que vous tenez sur ce passé. Or, il n’appartient qu’à vous de rechercher les termes qui valoriseront votre candidature. Mon ouvrage regorge d’exemples de mots, d’expressions, de formules pour valoriser tout type de parcours. Lisez ne serait-ce que les pages 95 à 102 de cet ouvrage (Réussir la Raep), je vous assure que vous trouverez déjà quantité de « petits trucs » qui valoriseront votre parcours. En suivant ne serait-ce que le quart de ces conseils vous prendriez déjà bien de l’avance sur nombre de présentations de parcours que j’entends ou lis régulièrement.
-Vous "écoutez" des usagers ? Manager c'est "écouter"...
-Vous "donnez le cadre" des interventions possibles de l'Etat ? Manager c'est donner le cadre, cadrer, recadrer...
-Vous... : bref, dans tout ce que vous réalisez au quotidien en tant qu'adjoint  il pourrait fort bien se faire qu'il y ait le début, l'amorce de quelque chose qui s'apparente à ce que vous aurez à faire demain à un grade supérieur. Creusons encore...il pourrait bien se faire que le trésor de nos acquis soit...sous nos pieds ! Ensuite, il ne restera plus qu'à valoriser ce trésor dans le cadre d'un récit, d'une "présentation de parcours".
 
2- « je n'en suis qu'au début de la lecture, mais souvent, ce sont des parcours de cadres »
Je vous invite à lire la suite, bien entendu, vous verrez qu’il n’y a pas que cela. Ce qui compte c’est d’abord d’avoir en tête le métier visé (SAENES), les missions confiées en général, les compétences que la mise en œuvre de ces missions présuppose (savoir, savoir faire, savoir être. Cf. Dictionnaire interministériel des métiers de l’Etat, qui peut être très aidant pour cerner le sens des diverses compétences sur divers métiers). Ensuite, il reste à revisiter son passé à la lumière de ces compétences attendues demain et de « passer ce passé au tamis » pour n’y retenir que les missions développées hier et les compétences mises en œuvre hier qui révèlent votre capacité à mettre en œuvre demain, au moins pour partie, ce qui vous sera demandé.
3-« j'ai du mal à me souvenir précisément des différentes activités ou tâches que j'exécutais au tout début de ma carrière. Est-ce très embêtant si ce début de parcours paraît mince alors que sur les 10 dernières années, j'ai vraiment des choses à dire ? »
Ce qui compte c’est de repérer dans le passé telle et telle compétence développées hier et qui sont au nombre de celles qu’il faudra mettre en œuvre demain. Tout le reste peut être mis aux oubliettes…Il ne s’agit pas de viser à mettre la même « quantité » sur chaque période du passé ; il s’agit d’extraire de ce passé l’essentiel au regard de ce qu’attend le jury : telle et telle compétence, tel potentiel qu’il faudra mettre en œuvre demain en tant que SAENES.
J’espère que ces quelques éléments vous permettent d’avancer dans votre réflexion ?
Bon courage et bonne continuation,
Bien cordialement,
Philippe Géléoc


Retour Version optimisée pour imprimer Envoyer cet article à un(e) ami(e) Version optimisée pour imprimer
Les articles et commentaires publiés ici sont sous la responsabilité, sans restriction de l'auteur respectif.
bottom
copyright

© Copyright by Worldsoft AG, Neuchâtel, 2008. Tous droits réservés pour le monde entier !
Site optimisé avec Internet Explorer - Meilleure résolution écran 1024 X 768 pixels
Conception et Gestion du site :
www.breizhlagon.info

Pseudo :
User-Login
Votre E-mail