*
Top_left
Menu
ACCUEIL ACCUEIL
Mieux réussir, être + heureux... Mieux réussir, être + heureux...
Réussir sa vie Réussir sa vie
Attaché territorial - Culture G Attaché territorial - Culture G
RAEP, examens et concours RAEP, examens et concours
1. Rapport d'activité 1. Rapport d'activité
2. Expérience professionelle 2. Expérience professionelle
3. Parcours de formation 3. Parcours de formation
4. Illustration compétences pro 4. Illustration compétences pro
5. Curriculum Vitae 5. Curriculum Vitae
6. Lettre de motivation 6. Lettre de motivation
7. oral présentation parcours 7. oral présentation parcours
8. Réalisation pédagogique 8. Réalisation pédagogique
9. Mises en situation 9. Mises en situation
Ecrire ... Ecrire ...
Philosophie Philosophie
Réflexions au quotidien Réflexions au quotidien
Dissertations et citations Dissertations et citations
Ouvrages & Témoignages Ouvrages & Témoignages
Curriculum Vitae Curriculum Vitae
Livre d'or Livre d'or
Contact Contact
PrinterFriendly
Version optimisée pour imprimer
Préparer l'oral RAEP de SAENES de classe supérieure (1)
16/5/2011 14:36:11 (13055 lectures)

SAENES de classe supérieure.

Mes réponses (en bleu) à quatre questions...



Monsieur Géléoc,

je suis admissible à l'oral de l'examen professionnel d'avancement au grade de SAENES de classe supérieure qui aura lieu le 30 ou 31 mai prochain.

L'épreuve se déroule en 25 minutes :
- 10 minutes de présentation
- 15 minutes de questions sur la base du dossier RAEP que je viens d'envoyer au Rectorat.

Ma question concerne les 10 premières minutes (la présentation). Pouvez vous me donner quelques conseils ? Par ex dois je faire une chronologie partant de la fin des études et exposer mon parcours pro. Cela se fait il en intro et détailler uniquement dans le dvp mon expérience actuelle?...

que doit on aborder en intro, dvp et conclusion?

Mes questions sont je l'avoue très vagues.

merci de l'attention que vous porterez à ce mail

Cordialement

Mes réponses en bleu

Bonjour,
 
Merci pour votre message. Je crois que vous me posez quatre questions.
 
1-« Faut-il faire une chronologie partant de la fin de nos études et exposer son parcours professionnel ? »
 
Je fais l’hypothèse que vous avez quelques années d’expérience professionnelle derrière vous. Si tel est le cas, il n’est pas utile de s’appesantir sur vos études. Mieux vaut entrer assez rapidement dans l’évocation de votre parcours professionnel après avoir éventuellement mentionné votre diplôme le plus haut ou vos diplômes les plus significatifs au regard de la carrière que vous envisagez de poursuivre. Je m’explique : si par exemple vous envisagez de poursuivre votre carrière dans les finances et la comptabilité, il serait dommage de ne pas mentionner au passage tel diplôme qui est complètement en lien avec ce projet professionnel.
Pour répondre plus précisément à votre question : oui, vous pouvez faire quelque chose de chronologique et qui part de la fin de vos études. Les dates seront là surtout pour la décoration dans une certaine mesure (peu importe que vous ayez fait telle mission de 1988 à 1995 ou de 2000 à 2007…) mais elles peuvent aussi servir de repères assez carrés pour le jury si, en fouillant bien, vous vous rendez compte, par exemple, qu’il y a 3 périodes de 5 ans dans votre parcours : ce genre de surprise constitue une véritable opportunité ; c’est l’occasion rêvée de faire quelque chose de très clair, en donnant l’impression qu’on est très pédagogue… A vous de fouiller et de voir si vous ne pouvez pas dégoter de tels trésors de clarté pédagogique dans votre passé. Le hasard fait parfois très bien les choses…j’ai eu l’occasion de m’en rendre compte en accompagnant plusieurs personnes dans la construction de leur récit en vue de l’oral.
 
2-« Cela se fait-il en introduction ? »
 
Non. A mon humble avis : non. L’introduction est là pour… « introduire » ; elle est là pour annoncer la suite et…tant qu’à faire…pour donner l’envie d’écouter la suite. Cela se travaille… En introduction, il suffit à mon sens de dire comment on s’appelle, où on travaille actuellement (sans noyer les membres du jury d’entrée de jeu par des sigles : « Je travaille au service DDTIAS qui relève de la sous-direction BZH au sein de la Direction générale Bidule » : « Au secours !!! » a envie de crier le jury … ), puis d’annoncer la suite : les grandes lignes. Simple, court, efficace. J’annonce ce que je vais dire, puis…je dirai ce que j’avais annoncé.
 
3-« Faut-il détailler uniquement dans le développement notre expérience actuelle ? »
 
Oui.
 
4-« Que doit-on aborder en introduction, développement et conclusion ? »
 
Vaste question ! qui vaudrait bien tout un ouvrage ! ça tombe bien…je suis en train d’en finaliser un deuxième à ce sujet ! ) Pour ne pas trop vous faire attendre…voici quelques éléments. Je ne reviens pas sur l’introduction, j’en ai dit quelques mots. S’agissant du développement, j’ai tendance à penser…qu’on se moque bien de votre passé. Je suis un brin provocateur, je sais, mais je veux dire par là que tout ce que vous direz doit être au service de l’impression que vous pourrez être SAENES de classe supérieure. Tout ce que vous exprimerez (verbal, non verbal) doit être au service de cette impression. Reste donc à commencer par se demander ce qu’est un « SAENES de classe supérieure » : il faut fouiller un peu pour découvrir la nature de l’animal (je plaisante…) et pour voir quelles sont les compétences attendues chez quelqu’un qui occuperait une telle fonction à un tel grade. Au moins deux pistes : les fiches RIME et ROME qui détaillent les compétences (savoir, savoir faire, savoir être) mais aussi l’observation et l’analyse de ce que réalisent au quotidien les « SAENES de classe supérieure » que vous avez l’occasion de côtoyer. Reste ensuite la présentation de votre passé : on se moque de votre passé, disais-je, sauf si…Ô surprise…Ô merveille…on découvre que dans le passé que vous évoquez on trouve déjà une grande partie des compétences qui seront attendues de vous demain. Quel hasard Ô Grands Dieux, n’est-ce pas ! Un hasard qui…- plus sérieusement, mais vous l’aurez compris – se construit un peu par le biais du récit que nous préparons avant d’aller passer l’oral. Quant à la conclusion… : pourquoi ne pas en faire un pont vers l’avenir, vers l’ « à venir » qui est le fait d’exercer en tant que SAENES de classe supérieure demain ? Une petite formule qui synthétise notre développement et hop ! une petite formule supplémentaire destinée à indiquer notre motivation à travailler dès demain en tant que SAENES de classe supérieure…
 
J’espère avoir répondu à vos questions ?
 
Bon courage et bonne continuation,
Bien cordialement,

Philippe Géléoc


Retour Version optimisée pour imprimer Envoyer cet article à un(e) ami(e) Version optimisée pour imprimer
Les articles et commentaires publiés ici sont sous la responsabilité, sans restriction de l'auteur respectif.
bottom
copyright

© Copyright by Worldsoft AG, Neuchâtel, 2008. Tous droits réservés pour le monde entier !
Site optimisé avec Internet Explorer - Meilleure résolution écran 1024 X 768 pixels
Conception et Gestion du site :
www.breizhlagon.info

Pseudo :
User-Login
Votre E-mail